Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Capture d'écran Youtube / Huffington Post

Scène surréaliste

Emeutes à Minneapolis : des journalistes de CNN ont été arrêtés en plein direct

Omar Jimenez, le journaliste de CNN, a été arrêté par la police alors qu’il était en plein direct à la télévision. L’arrestation en direct d’une équipe de la télévision CNN, à Minneapolis, au cours de la troisième nuit de violences a été très commentée et relayée sur les réseaux sociaux. Ces images sont devenues le symbole de la crise au sein de la société américaine suite à la mort de George Floyd à la suite d’une arrestation par les forces de l’ordre.

Cette équipe de la chaîne américaine d’information en continu CNN a été arrêtée par la police vendredi matin alors qu’elle couvrait en direct à Minneapolis la troisième nuit de violences consécutives à la mort d’un homme noir à la suite de son interpellation. George Floyd était âgé de 46 ans. Il a été plaqué au sol par un agent de police. Il avait été arrêté par la police. Les forces de l’ordre pensaient qu’il voulait écouler un faux billet de 20 dollars. Lors de l’intervention, il a été plaqué au sol par un agent qui a maintenu son genou sur son cou pendant de longues minutes. George Floyd a répété à plusieurs reprises qu’il n’arrivait plus à respirer. 

Le soleil était en train de se lever vendredi matin sur la ville de Minneapolis lorsque le journaliste de CNN Omar Jimenez a eu maille à partir avec des policiers en tenue antiémeutes.

"Pourquoi suis-je en état d’arrestation?", demande le journaliste noir avant que ses collègues soient à leur tour appréhendés et la caméra saisie. 

"Un journaliste de CNN et son équipe de production ont été arrêtés ce matin à Minneapolis en faisant leur travail, malgré le fait qu’ils s’étaient identifié – une violation manifeste du premier amendement" de la Constitution américaine garantissant la liberté de la presse, avait dénoncé la chaîne dans un communiqué appelant les autorités à la libération immédiate de ses employés.

Les trois membres de l’équipe ont été relâchés moins de deux heures après et le gouverneur du Minnesota Tim Walz a présenté ses "plates excuses" au président de CNN, a fait savoir la chaîne. Le gouverneur démocrate de cet Etat du Nord des Etats-Unis a qualifié d’"inacceptable" l’interpellation des journalistes.

Omar Jimenez est revenu à l’antenne sur son arrestation.

"Je dois dire que tout le monde a été assez courtois après ce qui est arrivé", a-t-il commenté. "Il n’y avait pas d’animosité, ils n’ont pas été violents envers moi. Ces gens sont à cran", a-t-il ajouté, évoquant de la "confusion".

Les quatre agents impliqués dans le drame ont été licenciés et des enquêtes fédérales et locales ont été ouvertes pour établir leurs responsabilités. 

L’ancien président américain Barack Obama a dénoncé vendredi la mort de George Floyd, affirmant que ce ne devrait pas être considéré comme "normal" aux Etats-Unis. 

"Cela ne devrait pas être normal dans l’Amérique de 2020. Cela ne peut pas être normal. Si nous voulons que nos enfants grandissent dans un pays qui est à la hauteur de ses idéaux les plus grands, nous pouvons et devons faire mieux".

La Garde nationale a été déployée jeudi dans la ville de Minneapolis. 

Le policier mis en cause dans la mort de George Floyd lors d’une interpellation mortelle à Minneapolis, dans le Nord des États-Unis, a été arrêté ont annoncé vendredi les autorités locales. Il est inculpé de meurtre au troisième degré et d’homicide involontaire.

Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !