Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Capture d'écran Youtube

Campagne LREM

Elections européennes : le clip du gouvernement contre Matteo Salvini et Viktor Orban accusé d'être un spot "déguisé" pour LREM

A quelques mois du scrutin, une vidéo vient d'être diffusée par le gouvernement. Les images ont soulevé beaucoup de questions et de critiques, notamment sur les réseaux sociaux.

Une vidéo diffusée sur le compte Youtube du gouvernement est accusée d'être un clip de campagne "déguisé" pour La République en Marche.

Emmanuel Macron avait présenté la campagne des élections européennes comme une opposition entre le camp des progressistes et des nationalistes. 
 
Le ministre de l'Intérieur italien Matteo Salvini et le Premier ministre hongrois Viktor Orban apparaissent de manière négative dans le clip.  
 
Des thèmes précis sont abordés  : 
 
"Immigration: maîtriser ou subir ?", "climat: agir ou ignorer ?", "emploi: partenaires ou concurrents ?", "Europe: union ou division ?". 
 
En moins d'une semaine, la vidéo a déjà été visionnée plus d'un million de fois. 
 
Matteo Salvini a fortement critiqué ce clip et le fait d'être ainsi pointé du doigt.
 
"Le gouvernement français publie, avec l’argent des contribuables, un clip officiel pour les Européennes en m’utilisant comme un épouvantail. Macron et ses amis doivent avoir très peur. En 2019, un printemps des peuples qui va les balayer les attend".
 
L'homme politique italien s'était déjà livré à des passes d'armes avec le président de la République par le passé, notamment l'été dernier lors de la crise de l'Aquarius.  
 
Le parti de gauche Génération.s a l'intention d'agir face à cette vidéo. Le porte-parole du mouvement, Mehdi Ouraoui, souhaite que le clip de campagne soit retiré. Il a l'intention de saisir le CSA et la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques face à ce "nouveau manquement éthique". 
 
 
Lu sur Sud-Ouest

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !