Election présidentielle : « Eric Zemmour n'est pas un de mes concurrents », précise Marine Le Pen | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Capture d'écran France Info / Dailymotion / DR
Marine Le Pen était l'invitée politique de la matinale de France Info en ce vendredi 25 juin. Elle a été interrogée sur l'élection présidentielle et sur la potentielle candidature d'Eric Zemmour.

2022

Election présidentielle : « Eric Zemmour n'est pas un de mes concurrents », précise Marine Le Pen

La présidente du Rassemblement National était l’invitée de la matinale de France Info ce vendredi 25 juin. Marine Le Pen a été interrogée sur l’élection présidentielle de 2022 et sur la potentielle candidature d’Eric Zemmour.

Interrogée sur le scrutin présidentiel de 2022, Marine Le Pen a estimé qu’Eric Zemmour représenterait plutôt un danger pour Les Républicains ou Nicolas Dupont-Aignan que pour le Rassemblement national.

« Je considère qu'Eric Zemmour n'est pas un de mes concurrents, il est le concurrent des Républicains, il est le concurrent de Nicolas Dupont-Aignan. Je n'ai pas peur » d'Eric Zemmour, a-t-elle précisé.

Selon Marine Le Pen, Eric Zemmour, éditorialiste sur CNews et dans les colonnes du Figaro, « a le droit de se présenter, ça ne me pose aucune difficulté. Tout le monde peut se présenter s'il a quelque chose de sérieux à dire à la présidentielle. Nous débattrons si tant est qu'il soit candidat, parce que pour l'instant, c'est de la politique fiction ».

Marine Le Pen estime qu’il faut « attendre de savoir ce qu'il compte véritablement faire », car elle a déjà vu par le passé « des dizaines de personnes faire des petits pas en avant et puis trois grands pas en arrière ».

Marine Le Pen a affirmé avoir des « divergences » avec Eric Zemmour, « par exemple sur l'islam comme religion. Moi, je lutte contre l'islamisme, contre une idéologie que je considère totalitaire. Mais je ne lutte pas contre une religion. Je considère que les religions sont libres dans notre pays et peuvent parfaitement être exercées toutes de manière pacifique ».

Lors de cet entretien à France Info, Marine Le Pen a indiqué que les résultats des régionales ce dimanche n'auront pas d'influence sur la perspective de la présidentielle 2022 :

« Il faut décorréler ces élections régionales des élections présidentielles, ça n'est pas le même périmètre électoral et pas le même enjeu ».

France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !