Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: capture d'écran ONPC

Malpoli

Coupé de BFMTV après les avoir accusés de propagande, Gilbert Collard crie à la censure

Le député du Rassemblement national a critiqué en direct la couverture du mouvement des gilets jaunes par la chaîne.

Le député du Rassemblement national (RN) Gilbert Collard était interrogé en duplex sur BFMTV, ce vendredi, à propos des réponses du président de la République au mouvement des Gilets Jaunes. 

Lors de cet échange avec Ronald Guintrange et Karine de Menonville, il a accusé la chaîne d'information en continu de jouer sur les peurs pour faire peur aux éventuelles personnes qui voudraient manifester. "Il faudrait vraiment qu'il y ait un travail considérable de la part des hommes politiques, de la part des journalistes aussi, pour que le peuple retrouve le chemin de la confiance entre la politique, entre le monde des médias et c'est pas le cas. Moi je vous écoutais tout à l'heure, vraiment, vous n'incitez pas à manifester, c'est le moins qu'on puisse dire. Vous êtes des distributeurs d'inquiétude de première qualité...", a déclaré l'avocat.

"Effectivement, nous n'incitons pas à manifester parce que ce n'est pas notre travail", a immédiatement répondu Karine de Menonville. "Ce n'est pas votre travail non plus de décourager les gens d'aller manifester", a rétorqué l'homme politique. Ronald Guintrange a alors glissé : "On peut compter sur le Rassemblement national pour souffler sur les braises".

"Je ne discute pas avec un homme qui fait de la politique. Restez à votre place !", s'est fâché Gilbert Collard, accusant son interlocuteur d'être un "militant" et un "propagandiste".

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !