Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Capture d'écran

Merci patron !

Canal+ : "Le Zapping" se paie Vincent Bolloré et Maïtena Biraben y réagit de manière étonnante

L'animatrice du "Grand Journal" a trouvé un moyen malicieux pour ne pas mentionner le sujet principal du Zapping : Vincent Bolloré, le patron de Canal+.

Vincent Bolloré, qui selon "Le Canard enchaîné" est particulièrement remonté contre Patrick Menais, patron du "Zapping" de Canal+, n'a sans doute pas apprécié la pastille diffusée ce vendredi. Le Zapping a en effet été presqu'entièrement consacré à un numéro de "Complément d'enquête" consacré à l'industriel breton, diffusé jeudi.

"Le Zapping" commence ainsi par la bande-annonce de l'émission, dans laquelle Nicolas Poincaré le qualifie d'"homme qui n'aime pas qu'on parle de lui". L'émission revient aussi sur les activités de Vincent Bolloré en Afrique, avec notamment le témoignage de salariés d'une exploitation de culture d'huile de palme, dont l'un de 14 ans, qui se plaignent de leurs conditions de travail et de leur salaire très bas.

"Le Zapping" s'intéresse à la reprise en main de Canal+ par Vincent Bolloré, avec de la "terreur" et de la "crainte", et le départ d'"une trentaine de hauts dirigeants virés sans ménagement et remplacés par des proches de l'actionnaire", entend-on encore.

De retour en plateau, l'animatrice du "Grand Journal" a décidé de rebondissant sur l'ultime image du "Zapping" : un extrait des "Fêtes vénitiennes", un opéra diffusé la veille sur France 2 à minuit. "Cette opéra s'appelle les 'Fêtes vénitiennes'. Il est très beau. C'est un opéra-ballet d'André Campra qui date de 1710. Merci beaucoup aux équipes du 'Zapping'", a-t-elle lancé (à 39'45'' sur la vidéo suivante).

Lu sur Ozap

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !