Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: AP

Tension maximale

Accord sur le nucléaire iranien : Un drapeau américain brûlé au Parlement à Téhéran

Des députés du parlement iranien ont brûlé un drapeau américain. Ce geste symbolique intervient après la décision de Donald Trump de se retirer de l'accord sur le nucléaire iranien.

L'annonce du président américain Donald Trump de se retirer de l'accord sur le nucléaire iranien a provoqué un séisme sur la scène internationale. Les députés du Parlement iranien ont décidé de brûler symboliquement un drapeau américain afin d'afficher leur hostilité face à l'attitude et à la position américaine. Un drapeau américain en papier a donc été brûlé lors d'une séance au Parlement iranien en ce mercredi 9 mai. 

Plusieurs élus ont ensuite scandé "Mort à l'Amérique". L'homme à la tête du Parlement, Ali Larijani, a néanmoins alerté les députés :
 
"Faites attention à ne pas brûler le Parlement".
 
Le guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei, exige que les Européens donnent des "garanties réelles" à l’Iran pour lui permettre de rester dans l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien après le retrait des États-Unis. Ali Khamenei s'est exprimé dans le cadre d'un discours diffusé à la télévision d'Etat iranienne. 
 
"Maintenant, on dit qu’on veut continuer l’accord nucléaire avec les trois pays européens, [mais] je ne fais pas confiance à ces trois pays. (…) Vous voulez conclure un accord, obtenez des garanties réelles, car demain ils feront la même chose que ce que les États-Unis ont fait". 
 
Lundi soir, le président Hassan Rohani a affirmé que son ministre des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, allait mener des négociations avec les cinq autres pays impliqués dans cet accord (l'Allemagne, la Chine, la France, le Royaume-Uni et la Russie) afin de voir si l'accord peut être sauvé. 
 
Ce mercredi matin, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a précisé qu'une réunion avec ses homologues allemands et britannique allait être orchestrée lundi prochain, en présence de représentants iraniens. Emmanuel Macron doit s’entretenir ce mercredi après-midi avec le président Hassan Rohani.
 
La décision de Donald Trump de retirer les Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien fait craindre une escalade dans la région sur le plan diplomatique, militaire et nucléaire. Les alliés des américains dans la région sont particulièrement inquiets. L'Iran pourrait également prendre des mesures radicales sur son programme nucléaire et militaire.  
 
Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !