"Macron, j'aimerais bien lui péter la gueule" : l'acteur Pio Marmaï fait polémique au Festival de Cannes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Vidéo

Violence verbale

"Macron, j'aimerais bien lui péter la gueule" : l'acteur Pio Marmaï fait polémique au Festival de Cannes

L'acteur Pio Marmaï a fait polémique, samedi, lors de la conférence de presse de La Fracture, de Catherine Corsini, l'un des films français en compétition. L'acteur, qui y interprète un chauffeur routier Gilet jaune, déclare (à 30 minutes dans la vidéo), alors qu'il est interrogé pour savoir s’il avait un message pour Emmanuel Macron : "Macron, j'aimerais bien aller chez lui en passant par les chiottes et par les tuyaux et lui péter la gueule, ça évidemment un peu comme tout le monde, dans l'absolu...". 

Même si, selon des journalistes présents sur place, il s'agit d'une citation de son personnage dans le long-métrage évoqué, cette phrase a fait polémique et tourne en boucle sur les réseaux sociaux ce weekend. "L’appel à la violence n’a sa place nulle part, et votre statut « d’artiste » ne le rend ni plus intelligent ni plus acceptable. C’est même l’inverse : vous remportez la palme du propos le plus vulgaire", a réagi l'ancien ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, en poste lors de la crise des Gilets jaunes. "Certains devraient essayer la crise dans un autre pays juste histoire d'avoir un point de comparaison", a tweeté de son côté la député LaREM Anne-Laurence Petel. 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !