Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

Colère

"Il se rend compte de la gravité de l'expression qu'il emploie ?" : Philippot tacle Macron pour ses propos sur la colonisation

"Quel est l’objectif d’Emmanuel Macron ? Pourquoi dit-il cela ? Quelles plaies veut-il raviver ?" a lancé le numéro 2 du FN.

Les déclarations d'Emmanuel Macron sur la colonisation française continuent de faire jaser. En déplacement en Algérie, le candiat d'En Marche ! a en effet qualifié la colonisation de "crime contre l’humanité". Invité de la chaîne d'informations LCI ce jeudi matin, le vice-président du Front national Florian Philippot a estimé que ces propos étaient "extrêmement choquants".

"Quel est l’objectif d’Emmanuel Macron ? Pourquoi dit-il cela ? Quelles plaies veut-il raviver ?" a lancé le numéro 2 du FN, qui a évoqué "les routes, les écoles, les hôpitaux, la langue et la culture française laissée en héritage" à l’Algérie. "Il dit ce qu’une salle veut entendre puisqu’il est en Algérie" juge Florian Philippot. "Il se rend compte de la gravité de l'expression qu'il emploie ? En plus, il disait à peu près l'inverse il y a trois mois. Cela prouve qu'il manque de colonne vertébrale, mais on le savait déjà."

Le député européen a alors ironisé sur Emmanuel Macron, un candidat "sans programme", misant "sur la magie et le côté christique" alors qu'il est "l’homme aux mains des banques, l’homme de la mondialisation sauvage". Le cadre du FN a indiqué vouloir "stopper la repentance d’Etat. Ça fait des dizaines d'années que la France s'excuse. L'autre problème de cette déclaration c'est qu'elle va raviver des tensions. Comment voulez-vous faciliter l'assimilation de jeunes issus de l'immigration quand vous leur dites que leur nouveau pays est coupable vis-à-vis de leurs parents et de leurs grands-parents de crime contre l'humanité ? C'est une faute très grave."

Lu sur LCI

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !