Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
XXX
XXX
©

Wauquiez distancé par Bertrand et Pécresse; Dupont-Aignan critiqué par ses (ex) proches; Vincent Bolloré, milliardaire très catholique; Le capitalisme français, cette jungle en pleine tourmente

Les services de renseignement et la lutte contre la drogue

Gilles Klein

Gilles Klein

Gilles Klein,, amateur de phares et d'opéras, journaliste sur papier depuis 1977 et en ligne depuis 1995.

Débuts à Libération une demi-douzaine d’années, puis balade sur le globe, photojournaliste pour l’agence Sipa Press. Ensuite, responsable de la rubrique Multimedia de ELLE, avant d’écrire sur les médias à Arrêt sur Images et de collaborer avec Atlantico. Par ailleurs fut blogueur, avec Le Phare à partir de 2005 sur le site du Monde qui a fermé sa plateforme de blogs. Revue de presse quotidienne sur Twitter depuis 2007.

Voir la bio »

L'Express se penche sur les sociétés du Cac 40 et les soubresauts qui secouent le capitalisme français qui serait devenu une jungle. Marianne prend position pour le vaccin contre les sceptiques, même si certains au sein de la rédaction préfèrent l'incitation à l'obligation. Le Point dénonce "L'offensive du laid" dans toute la France, en citant entre autres les milliers de plots jaunes qui bordent les pistes cyclables parisiennes et autres aménagements dénoncés par le mouvement #SaccageParis. Valeurs Actuelles déplore "la décadence française". L'Obs s'intéresse à Dubaï qui serait "le nouvel eldorado des Français".

Le duel Bertrand-Pécresse se confirme

Xavier Bertrand et Valérie Pécresse concurrents potentiels pour la présidentielle, bénéficient d’un élan de sympathie auprès des Français en gagnant chacun 6 points, à respectivement 37 % et 34 % d’opinions favorables selon le baromètre Ipsos-Le Point du mois de juillet. Wauquiez apparaît distancé, à 25 %.

Chez les sympathisants LR Bertrand est en tête avec 74 % d’opinions favorables, suivi par Pécresse avec 60 %, et Wauquiez avec 49 %.

Dupont-Aignan ne sait plus où donner de la tête

Dupont-Aignan semble hésiter sur sa ligne politique et il a perdu des cadres de son parti. Certains de ceux qui ont quitté Dupont-Aignan sont très critiques envers lui, comme le dit l'un d'eux cité par l'Express : "Debout la France est devenu un parti fantôme, avec un turnover de cadres terrible, glisse l'un des démissionnaires. Il n'y a plus de constance sur la ligne, ce n'est plus qu'une boutique qui lui permet de continuer à gagner sa vie."

Mais Dupont-Aignan assume sa ligne sinueuse : Il ne voit d'ailleurs pas de problème, dans la signature d'un accord avec Les Républicains pour les élections régionales, qui va pour certains à l'encontre des convictions profondes du mouvement : "Il n'y a aucun changement de ligne, coupe-t-il court. J'ai toujours prôné l'union, et je continuerai de tendre la main à tous, qu'ils viennent du RN ou de LR." déclare-t-il.

Vincent Bolloré capitaliste catholique

 "C’est l’une des contradictions du personnage. Vincent Bolloré a du mal à concilier sa foi et la violence propre au capitalisme, qui ne sera jamais un monde de Bisounours. Il faut qu’il aille souvent à confesse " confie un proche, cité par Le Point qui fait son portrait (6 pages)

"Bolloré est un fervent catholique, qui va régulièrement à la messe. L’homme d’affaires a racheté le magazine France catholique, lancé des émissions religieuses sur C8 et CNews et financé la rénovation de chapelles en Bretagne. Il s’investit aussi dans la Fondation de la 2 e Chance, qu’il a créée pour aider les personnes précaires à se réinsérer professionnellement, aujourd’hui présidée par sa fille Marie". 

En tout cas Bolloré dirige "un gigantesque empire : une galaxie d’entreprises chapeautée par la Compagnie de l’Odet, dont il est le PDG, et qui détient 64 % de Bolloré SE, dont le chiffre d’affaires a atteint 24 milliards d’euros en 2020."

Et "La 14ème fortune française avec 8,2 milliards d’euros de patrimoine professionnel, selon le dernier classement de Challenges, a soigneusement préparé sa succession. Il a commencé à confier les commandes de cet immense royaume à deux de ses quatre enfants."

Les turbulences du capitalisme français

Selon l'Express (7 pages) "Jamais le petit monde français des affaires n'avait connu autant de turbulences. Non qu'il fût par le passé un modèle de douceur et de sérénité, mais, du feuilleton Lagardère à la saga Suez-Veolia, en passant par les épisodes Danone, Unibail, Carrefour ou TF1-M6, les opérations qui s'enchaînent depuis un an renvoient l'image d'un écosystème en ébullition."

 "Une frénésie qui a déjà provoqué la chute de quatre patrons, en comptant celui d'Hachette en mars dernier. Plusieurs facteurs expliquent cette poussée de fièvre et la concomitance de ces deals. La sortie de crise, le rebond qui l'accompagne et les montagnes d'argent disponible favorisent évidemment les initiatives de ce type. Mais il y a aussi, tous secteurs confondus, cette nécessité nouvelle de bouger, de réinventer son business model face aux défis des transformations digitales et énergétiques." 

Les services de renseignement et la lutte contre la drogue 

« C’est une volonté du président de la République d’impliquer le renseignement dans la lutte antistups », dit-on à l’Élysée, selon Le Point. Les services sont chargés de savoir qui en profite, de connaître ses liens avec la mouvance islamiste et de déterminer si ce commerce illicite favorise le séparatisme. "Le coordonnateur national du renseignement (CNRLT), Laurent Nuñez, vient ainsi de diffuser une note de la DGSE à la pénitentiaire en passant par la DGSI et le renseignement militaire. Le CNR veut les associer à la lutte contre le trafic de stupéfiants pour qu’ils l’informent sur les filières d’approvisionnement des« États complaisants » qui laissent passer la drogue et sur les conséquences de ce trafic sur notre société." 

Hollande était contre la fin du cumul des mandats qu'il a mise en œuvre

L'Express (2 pages) revient sur la fin du cumul des mandats mise en œuvre par François Hollande, qui n'y aurait pas été favorable. L'ancien président aurait déclaré  récemment à un élu venu le voir : " "Oui, ce n'était peut-être pas une bonne idée, mais que veux-tu, Martine Aubry m'a obligé à le faire."

Cité par l'Express, l'actuel patron des Marcheurs au Sénat, François Patriat, sénateur PS lors du précédent quinquennat et favorable au cumul, confirme : "Hollande est venu à Dijon quand la loi était dans les tuyaux, et je lui ai dit tout ce que j'en pensais. Il m'a répondu que j'avais raison... mais il a fait l'inverse ! Voilà ce que ça donne de suivre l'opinion en permanence."  

Olivier Duhamel n'est plus avocat

Soulagement au conseil de l’ordre des avocats de Paris, qui n’aura pas à statuer sur d’éventuelles poursuites disciplinaires contre Olivier Duhamel. Le politologue, qui avait intégré en 2011 le cabinet Veil-Jourde en tant qu’associé, a préféré démissionner du barreau selon Le Point.

Le Point dénonce la laideur dans les rues et ailleurs

Des verrues défigurent de nombreuses villes et paysages (12 pages) détaille Le Point : de Paris à Bordeaux en passant par Toulouse,  "De la Méditerranée aux Pyrénées, en passant par Vitrolles ou Bordeaux, les saccages industriels, architecturaux ou touristiques n’épargnent aucun site, même classé".

Aux portes de Bordeaux, c'est un massacre à Mérignac " Tout autour, des chartreuses, des folies et autres fantaisies, édifiées aux XVIIIe et XIXe siècles par la bourgeoisie bordelaise, ont été détruites au profit d’innombrables programmes immobiliers. Résultat ? En un peu plus d’un siècle, la population de Mérignac a été multipliée par dix, passant de 7 000 habitants au recensement de 1901 à plus de 71 000 aujourd’hui !"

"Cette explosion urbanistique peu soucieuse d’unité esthétique s’est faite au prix de l’artificialisation de milliers d’hectares de forêts et de vignes."

L'hebdo Marianne divisé face à l'obligation de la vaccination

" Pas de cachotteries. En conférence de rédaction, ça a discuté́ ferme, et ça a même un peu chauffé, entre les partisans et les opposants à la piqûre imposée. Dans les deux “camps”, des arguments républicains à écouter avec attention. Au milieu, ceux qui veulent convaincre sans forcer." explique Marianne (10 pages sur le vaccin).

Un nouvel hebdomadaire à la rentrée

Le groupe de presse magazine CMI de l’homme d’affaires tchèque Daniel Kretinsky (« Elle », « Marianne »…) prépare pour la rentrée la sortie d’un nouvel hebdomadaire baptisé « Franc-Tireur ». De pagination modeste (8 pages, pour un prix inférieur à 3 euros) selon l'Obs.

 Il publiera "des opinions tranchées, signées par une vingtaine d’éditorialistes ou d’essayistes connus, voire chenus. Sont évoqués Jean-François Kahn, Caroline Fourest, Raphaël Enthoven, Claude Weill, l’économiste Philippe Aghion Ces francs-tireurs seront chargés d’écrire des articles « brefs et cinglants » sur une ligne « extrêmement raisonnable », voire « anti-populiste »."

Dubaï est à la mode

"Avec sa forêt de gratte-ciel climatisés, sa surconsommation d’énergie et son régime peu démocratique, l’émirat peut incarner une certaine idée de l’enfer. Pourtant, cette capitale mondiale de la démesure attire de plus en plus de jeunes Français. Voyage dans un nouvel eldorado." L'Obs semble passionné par Dubaï, (12 pages)mais on peut avoir du mal à s'intéresser à ce Disneyland, présenté comme le royaume des fans d'Instagram.

"26 000 Français résident aux Émirats arabes unis, dont 17 000 à Dubaï, le plus peuplé des sept territoires qui composent la fédération. La tendance est à la hausse. Une noria de nouveaux venus a déboulé ces derniers mois : 62 000 visiteurs français au premier trimestre 2021 – c’est le troisième contingent de touristes, après les Indiens et les Russes."

"Les plus voyants d’entre eux sont les influenceurs, ces personnalités souvent issues de la téléréalité et dont les followers se comptent en millions. Nabilla, Caroline Receveur, Jessica Thivenin, Julien et Manon Tanti et bien d’autres, ont débarqué l’an dernier, petite colonie attirée par le soleil, une fiscalité arrangeante et un mode de vie en parfaite adéquation avec la société du spectacle numérique. L’artificialité de l’univers de la télé-réalité résonne avec la surface clinquante et aseptisée de Dubaï. Entre l’émirat et les influenceurs, c’est gagnant-gagnant en matière de promotion."

L’ananas serait l’avenir du cuir

Carmen Hijosa, ancienne conseillère dans l’industrie du cuir, veut  transformer des feuilles d’ananas en un substitut naturel du cuir, pour fabriquer des sacs, des chaussures, des bracelets de montre ou des étuis de smartphone raconte Le Point (2 pages). À 69 ans, elle travaille aujourd’hui avec Hugo Boss, H & M ou encore Paul Smith, et l’Office européen des brevets, dépositaire des inventions en Europe, l’a sélectionnée comme finaliste de son prix de l’Innovation 2021. 

 

 

 

 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !