Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Non, vous ne rêvez pas, les batteries des nouveaux smartphones tiennent de moins en moins longtemps
©JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

La minute tech

Non, vous ne rêvez pas, les batteries des nouveaux smartphones tiennent de moins en moins longtemps

Selon les médias américains, la batterie du dernier Iphone XR serait moins performante que celle des modèles précédents.

Gilles Dounès

Gilles Dounès

Gilles Dounès a été directeur de la rédaction du site MacPlus.net  jusqu’en mars 2015. Il intervient à présent régulièrement sur iWeek, l'émission consacrée à l’écosystème Apple sur OUATCH.tv, la chaîne TV dédiée à la High-Tech et aux loisirs.

Il est le co-auteur, avec Marc Geoffroy, de l'ouvrage iPod Backstage, les coulisses d’un succès mondial, paru en 2005 aux Editions Dunod.

Vous pouvez suivre Gilles Dounès sur Twitter : @gdounes

 

Voir la bio »

Atlantico : Un article du Washington Post explique que la batterie du dernier Iphone XR est moins performante que celle du prédécesseur. Comment expliquer ce phénomène ?

 
Gilles Dounès : C'est plus compliqué que ça, dans la mesure où l'iPhone XR n'a pas de « véritable » prédécesseur dans la gamme Apple de l'année dernière : il s'agit en effet d'une déclinaison davantage grand public de l'iPhone X, que la marque présentait comme le précurseur d'une nouvelle génération de smartphones, celle de 10 prochaines années à l'image, de ce que le premier iPhone avait pu représenter à partir de 2007 et jusqu'à présent pour l'ensemble de l'industrie. Mais l'article que vous citez met effectivement en lumière une véritable tendance chez l'ensemble des constructeurs, sur les millésimes 2017 et 2018, de modèles « porte-étendard » de chaque marque : les protocoles de mesure diffèrent d’un journaliste à l’autre, mais les modèles les plus récents sont bel et bien moins endurants que les modèles de l’année précédente, de 21 minutes environ pour l’iPhone XS par rapport à l’iPhone X et même de près d’une heure et demie pour le Pixel 3 par rapport au Pixel 2 chez Google ! 
 
Le Galaxy note 9 et le l’iPhone XR réussissent de meilleurs scores, cependant, mais pour des raisons différentes : Samsung a augmenté la taille de sa batterie tandis qu’Apple, fidèle a sa tradition « d’optimisation de la ressource disponible » a utilisé un écran différent de celui de l’iPhone XS sur l’iPhone XR. L ‘iPhone XR embarque en effet un écran Retina de dernière génération, mais d’un rendu tout de même moins performant que celui des iPhone X et XS, et même d’une taille légèrement inférieure (326 points par pouce de résolution sur 6,1 pouces de diagonale, contre 458 points par pouce de résolution sur 5,8 pouces de diagonale). C’est donc bien la résolution augmentée des écrans qui est principalement en cause, alors même que Apple fait évoluer à la baisse la consommation de ses autres composants, et que le rendement des batteries n’évolue de manière générale que de 5% en moyenne.  
 
 

Le fait que la puissance des processeurs et la gourmandise des technologies embarquées augmente ne devrait-il aps pousser à réfléchir aux limites des batteries au lithium ? Ainsi Si cette solution des batteries au lithium est conservée les performances seront-elles condamnées à la baisse niveau autonomie ?

 
On l’a vu, du moins chez Apple, les différents coeurs logiques mis à la disposition des développeurs  par la marque sont moins gourmands et plus efficients que la génération précédente. C’est la qualité de l’écran (et éventuellement la qualité du code de l’application) qui peut expliquer les variations. La marque à la pomme ne se prive d’ailleurs pas de souligner qu’elle a fait sa part du boulot en optimisant Swift, son langage de programmation qu’elle a d’ailleurs mis à la disposition de la communauté Open-Source, et l’efficacité de ses différents coeurs de calcul. Autre argument qui plaide contre le poids principal de la consommation de l’écran dans la « balance énergétique » générale : c’est bien le temps d’affichage de l’écran pour chaque application qui est mis en avant pour mesurer le temps d’utilisation de chaque application pour la nouvelle App « temps d’écran » qui mesure l’utilisation de l’appareil, histoire de responsabiliser les utilisateurs de ce côté-là également.
 
 
 

Quelles peuvent être les solutions à envisager dans l'immédiat mais aussi dans le futur ?  Faut-il préférer un téléphone aux performances moindres mais qui aura, de facto plus d'autonomies ? 

 
 
Il y a bien entendu des pistes qui sont déjà explorées, mais les constructeurs qui n’ont pas les moyens d’Apple pour jouer sur la consommation des puces qu’elles utilisent développent des stratégies alternatives, par exemple comme Huawei qui augmente la taille et la puissance de ses batteries, tout en proposant une charge intermédiaire rapide pour essayer de cacher la misère, avec les risques d’incendie que cela comporte comme a pu s’en apercevoir Samsung…
 
Une solution complémentaire pour les utilisateurs consiste à adapter leurs comportements, en évitant de laisser branchés des services qu’ils n’utilisent pas au niveau du Bluetooth, du Wifi ou du LTE, même si c’est plus difficile à dire qu’à faire au moment ou l’adoption de l’Apple Watch est en train de décoller ! On peut néanmoins au minimum sélectionner l’adaptation de l’écran à l’éclairage ambiant, et diminuer à 50 ou 60% la luminosité par défaut de celui-ci… sans même parler de  limiter une éventuelle consultation compulsive des logiciels de mail  ou de réseautage social ! En l’état actuel de la technique, moins l’écran est sollicité, et plus la durée de vie de la batterie entre 2 charges augmente !  
 
Pendant ce temps, la recherche fondamentale continue d’avancer au niveau des substrats chimiques des supports de stockage, en tentant bien entendu de dépasser les limites des batteries Lithium-Ion dont la technologie règne actuellement sans partage. Cet été, une équipe Canadienne de l’Université de Waterloo vient en effet de lever une hypothèque théorique majeure qui empêchait le développement industriel de batteries de support Lithium-Oxygène, doublant même au passage la capacité de stockage théorique des nouveaux supports. Il reste néanmoins à attendre les  4 à 5 années supplémentaires nécessaires au minimum pour voir les premiers produits manufacturés proposés sur le marché. Reste également à savoir  à quel prix, ce qui est une autre histoire…  En attendant, c’est avant tout en matière d’usages et de budget que doit s’articuler la réflexion, au moment de l’acte d’achat : un Smartphone plutôt pour jouer, ou pour filmer ou prendre des photos ? On privilégiera alors la performance de l’écran, quitte à se montrer moins exigeant sur l’autonomie de l’appareil. Pour une utilisation plus courante et « administrative » on pourra alors privilégier le critère de l’autonomie…

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !