Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Style de vie
Cuves à très hautes pressions et appareillage high-tech pour créer l’or le plus avant-gardiste du XXIe siècle…
©

Atlantic-tac

Quand les alchimistes durcissent l’or et quand les abeilles diamantent le miel : c’est l’actualité des montres (en phase de changement calendaire)

Mais aussi une montre qui se moque des montres bien-pensantes, des villes de lumière qui font parler la poudre et des montagnards en bronze nautique…

Grégory Pons

Grégory Pons

Journaliste, éditeur français de Business Montres et Joaillerie, « médiafacture d’informations horlogères depuis 2004 » (site d’informations basé à Genève : 0 % publicité-100 % liberté), spécialiste du marketing horloger et de l’analyse des marchés de la montre.

Voir la bio »

HUBLOT: La magie d’un or qui réenchante la mécanique…

L’or est le métal préféré des joailliers, des horlogers et des orfèvres non parce qu’il est précieux [d’autres métaux le sont davantage], mais surtout parce qu’il est facile à travailler tout en restant inaltérable. C’est parce qu’il est relativement « mou » – disons souple, c’est plus noble – que l’or est aussi un métal facile à rayer. Le laboratoire de l’horloger suisse Hublot a réussi à créer un or inrayable, puisqu’il est composé d’or 18 carats (officiellement poinçonné) et de particules de céramique à peu près aussi dures que le diamant : les alchimistes de Hublot travaillent pour fusionner tout cela à des très hautes pressions et à d’ultra-hautes températures (image ci-dessus). Il fallait aux Big Bang – modèles fétiches de Hublot – munies d’un tel boîtier une mécanique exceptionnelle : ce sera le mouvement HUB1201, qui possède une réserve de marche de 10 jours (sans remonter la montre) et de nombreuses mini-innovations techniques qui vont enchanter les nostalgiques du Meccano de leur enfance. Il fallait bien un or d’avant-garde – c’est le plus avancé de tous les alliages contemporains – pour habiller le trois-aiguilles entraînées par un mouvement de cette complexité…

 

DEWITT: Le miel des abeilles du temps qui passe…

Quel meilleur symbole que l’abeille pour une manufacture horlogère axée autour du principe impérial [Jérôme De Witt, le fondateur, est un descendant direct de l’empereur Napoléon] ? La montre Lady Pressy est un hommage à cet emblème napoléonien, par le dessin des sertissages alvéolés qui enchâssent ses diamants autant que par la couleur miel de ses grenats cognac. L’harmonie avec l’or rose du boîtier et du cadran est très délicate. Les artisans horlogers ne sont-ils pas, à leur établi, les abeilles ouvrières du temps qui passe ? Leurs montres ne sont-elles pas le miel de leurs ruches industrieuses,On retrouve l’esprit de la couronne impériale sur les ornements sertis des attaches du bracelet, ainsi que dans le dessin de la couronne de remontage…

ICE-WATCH: La montre pied-de-nez aux bien-pensants de l’horlogerie…

Pourquoi faire compliqué (et coûteux) quand on peut faire simple (et pas coûteux) ? On se sentira toujours à l’aise et bien accessoirisé avec une Ice-Watch au poignet, surtout avec cette nouvelle série des Sixty Nine : boîtier blanc, cadran blanc et bracelet blanc tout doux à effet matelassé pour les filles ; boîtier noir, cadran noir et bracelet noir soyeux à effet texturé pour les garçons. Le tout en trois tailles de boîtier (38 mm, 43 mm et 48 mm) et sept couleurs pour les plus difficiles. Ice-Watch, c’est le pied-de-nez chic et ultra-accessible aux conventions un peu guindés de la montre-bracelet, à porter pour une nuit ou pour la vie. 

VACHERON CONSTANTIN: La précieuse lumière des grandes cités…

Félicitons-nous de voir les vénérables manufactures suisses abandonner leurs obsessions chinoises (les dragons, les « huit », les coqs du zodiaque) pour rendre hommage aux « villes lumières » de la tradition occidentale, en commençant par Genève (suissitude oblige), Paris et New York. Ces « villes lumière » sont vues du ciel et traitées selon les traditions des beaux-arts de l’émaillerie grand feu, qu’on enrichit ici de poudres d’or, de perles, de platine et de diamants – selon une technique inspirée par les maîtres-laqueurs et les calligraphes japonais. Sur ces somptueux cadrans en or, le rendu des villes choisies est aussi saisissant qu’innovant : comme au cours d’un vol de nuit, le regard plane au-dessus d’un paysage urbain d’or, de couleurs et de lumières. Le tableau est magique…

ANONIMO: Le bronze nautique en tenue d’hiver…

Une jolie montre d’inspiration militaire, dans un boîtier en bronze qui se patinera avec le temps, en fonction des activités et du mode de vie de celui qui porte la montre, mais aussi de sa nourriture [question de peau !] et de son pays de résidence [ville, campagne, bord de mer]. Ce bronze est de qualité « nautique », mais c’est encore à la montagne que cette Militare Alpini sera la plus à l’aise, puisqu’elle est dédiée au quatrième régiment des troupes de montagne italiennes, les fameux Alpini (en français : « Alpins »), qui restent encore à ce jour un des corps d’élite les plus réputés du monde pour le combat en toutes saisons dans les reliefs tourmentés. Cette Alpini est un chronographe à deux compteurs dont la couronne de remontage (à midi) est astucieusement « protégée » entre les deux cornes de la montre. Si on ajoute à toutes ces particularités les chiffres en triangle du cadran (12, 08, 04), eux aussi d’inspiration militaire, le tout crée une proposition originale au poignet, avec un bracelet blanc qui évoque la tenue de camouflage blanc des Alpini en hiver. Sur le fond du boîtier, une gravure rappelle le mont Cervin, sommet mythique des Alpes, qui veille à la fois sur l’Italie et sur la Suisse…

 

• LE QUOTIDIEN DES MONTRES

Toute l’actualité des marques, des montres et de ceux qui les font, c’est tous les jours dans Business Montres & Joaillerie, médiafacture d’informations horlogères depuis 2004...

Lien : https://businessmontres.com/

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !