Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Six ampoules Nixie retrouvées dans un stock bulgare hérité de l’ex-Allemagne de l’Est : des heures, des minutes et des secondes rétro-futuristes pur illuminer le temps qui passe
Six ampoules Nixie retrouvées dans un stock bulgare hérité de l’ex-Allemagne de l’Est : des heures, des minutes et des secondes rétro-futuristes pur illuminer le temps qui passe
©DR

Atlantic-tac

Quand des ampoules communistes donnent l’heure, quand Pac-Man dévore des fraises et quand le champignon fait la différence : on craque pour l’actualité des montres

Mais aussi le bleu des carrosseries françaises, les diamants qui dansent en rond et le néo-dandysme de poignet vu de la place Vendôme…

Grégory Pons

Grégory Pons

Journaliste, éditeur français de Business Montres et Joaillerie, « médiafacture d’informations horlogères depuis 2004 » (site d’informations basé à Genève : 0 % publicité-100 % liberté), spécialiste du marketing horloger et de l’analyse des marchés de la montre.

Voir la bio »

RJ-ROMAIN JEROME : Des fraises accomodées à la sauce laser…

Cette montre est sacrément générationnelle : il faut avoir été vissé aux jeux d’arcade Bandai Toys, dans les années 1980-1990, pour savourer l’authenticité émotionnelle et le vertige nostalgico-incantatoire de ces Generational Icons (c’est comme ça qu’on cause français chez les horlogers suisses). Pac-Man, Blinky, Inky, Pinky et Clyde se retrouvent sur le cadran de cette montre RJ-Romain Jerome à pourchasser des fraises. Délicieusement futile ? C’est évident, mais quel plaisir de retrouver tous ses amis d’enfance autour de son poignet…

MB&F : Des heures digitales marquées par des tubes remplis de néon à basse pression…

Les tubes Nixie sont nés dans les années 1950, mais ils sont devenus rarissimes et très recherchés par les collectionneurs d’objets de la préhistoire électronique. Question de style ! Ceux de cette série de Nixie Machines ont été fabriqués dans l’ex-Allemagne de l’Est, vers 1960, et ils étaient stockés dans un entrepot militaire sous scellés, en Bulgarie. Leur redécouverte a permis à Maximilian Büsser, le créateur de la jeune marque indépendante MB&F (Suisse) de créer une douzaine d’objets du temps exceptionnels, en collaboration avec l’artiste allemand Frank Buchwald, dans le style rétro-futuriste habituel de ses Machine Lights. Rétro pour le style pré-industriel de cette structure d’acier bruni et de laiton. Futuriste parce que chaque pièce est équipée d’un récepteur GPS, qui permet de régler automatiquement (en fonction du lieu où la machine est posée), ainsi que d’un système de programmation de l’allumage des chiffres et de l’affichage de multiples formats d’heures et de date. C’est fascinante sculpture d’un temps-lumière, actuellement proposée à la M.A.D Gallery de Genève, totalement vouée à la gloire des objets mécaniques non-conformistes…

BRISTON : Des cadrans aux couleurs des écuries nationales d’avant les marchands…

Hier, les voitures françaises avaient une carrosserie bleue (Bugatti ou Gordini) ; les italiennes s’habillaient en rouge, les allemandes démarraient en argent et les anglaises en vert. On savait tout de suite qui acclamer ! C’était avant les dérives marchandes et ulyra-commerciales du sport automobile. La jeune marque française Briston dédie sa nouvelle collection des Clubmaster à ces couleurs nationales, avec un effet soleillé très soigné, en les laissant à un prix (170 euros) on ne peut plus sympathique par temps d’euro déprimé : le boîtier de 40 mm est en matériau très léger, veiné comme de l’écaille de tortue (c’est le même que celui des lunettes). Les bracelets sont facilement interchangeables et peu coûteux, pour des effets colorés encore plus amusants…

 

CHAUMET : Le chic subtil et décalé d’un vrai dandysme horloger…

Née voici une douzaine d’années, la Dandy de Chaumet a fini par s’imposer comme un des piliers des collections d’une maison de joaillerie pourtant peu portée sur les montres masculines – ce qui n’était pas gagné d’avance. Le boîtier « coussin » semble désormais classique : place Vendôme, la maison Chaumet avait été pionnière pour le réintroduire sur le marché. Il gagne cette année deux nouvelles tailles, 42 mm pour les garçons, 38 mm en or rose pour les filles – qui vont pouvoir goûter aux plaisirs de cette montre non-conformiste, qualité qui est le propre du dandysme. Mécanique (suisse) éprouvée, marque prestigieuse, sobriété contemporaine du design, rayures bayadère qui créent un décalage sur le cadran : c’est ça, le vrai chic horloger parisien !

EBERHARD : Gilda fait danser les diamants au milieu des vagues…

Cette Gilda est une des plus élégantes montres féminines de la saison : galbe parfaitement maîtrisé d’un boîtier elliptique qui hésite entre le rond et l’ovale, double ronde du triple rang de diamants, dont on notera la dynamique de l’ovale central plus prononcé, pâleur nuancée de la nacre gravée de vaguelettes, confort au porter quotidien (mouvement à quartz et 50 m d’étanchéité). Cette montre serait une « bombe » commerciale si elle était lancée par une grande signature horlogère à forte valeur ajoutée marketing. Elle n’en est que plus exclusive, Eberhard se contentant d’être une très ancienne et très discrète marque suisse de tradition…

ALPINA : Les aviateurs urbains appuient sur le champignon…

Un chronographe dans le plus pur goût « militaire » (les hommes adorent ce style « aviateur »), avec une grande date dont l’esprit contemporain ne fait que souligner les codes vintage de la montre : 44 mm pour le boîtier en acier, des poussoirs « champignon » pour faire encore plus authentique et une touche de bleu pour l’élégance Swiss Made, avec un mouvement à quartz pour que cette Startimer puisse rester à des prix apaisés (entre 1 000 et 1 500 euros selon les versions). Il ne manque rien à cette « petite » marque qui a tout d’une grande…

• LE QUOTIDIEN DES MONTRES

Toute l’actualité des marques, des montres et de ceux qui les font, c’est tous les jours dans Business Montres & Joaillerie, médiafacture d’informations horlogères depuis 2004...

Lien : http://www.businessmontres.com

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !