Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Un produit innovant développé par un laboratoire français permet, par simple fluorescence et à moindre coût, de révéler les empreintes digitales.

Atlantico santé

Les empreintes digitales révélées par une technique révolutionnaire ; une molécule miracle pour dépister et soigner le diabète ?

Et aussi : Anorexie : les bienfaits de la psychothérapie ; OGR : mise au point des premières bactéries génétiquement recodées ; Des tumeurs combattues naturellement par le corps ?

Futura Sciences

Futura Sciences

Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.

Voir la bio »

Les empreintes digitales révélées par une technique révolutionnaire

Un produit innovant développé par un laboratoire français permet, par simple fluorescence et à moindre coût, de révéler les empreintes digitales. Baptisé Lumicyano, ce dispositif a déjà été utilisé avec succès par la police, la gendarmerie, mais aussi Scotland Yard et le FBI. Les empreintes digitales restent un élément de preuve essentiel dans de nombreuses enquêtes criminelles.

Pourtant, la police scientifique peut rencontrer des difficultés à les exploiter lorsqu'elles sont trop légères ou que leur contraste est trop faible. Quand une personne appose son doigt sur un objet, elle y laisse une trace composée d'eau, de sels, de corps gras, d'acides aminés et éventuellement d'ADN.

Lire la suite sur Futura-sciences

Une molécule miracle pour dépister et soigner le diabète ?

En analysant de nombreux échantillons sanguins, des chercheurs états-uniens ont identifié un nouveau biomarqueur du diabète. Il s’agit d’une molécule qui, produite très tôt, pourrait aider au dépistage précoce de la maladie. Son rôle est encore mystérieux, mais elle devrait ouvrir la voie à des pistes de traitement sérieuses. Avec plus de 347 millions de personnes touchées, le diabète représente aujourd’hui la septième pathologie la plus mortelle au monde.

Son incidence grandissante menace d’autant plus qu’un grand nombre de diabétiques ignorerait leur état : rien qu’en France, l’Association française des diabétiques (AFD) estime que 700.000 personnes sont malades sans le savoir.

Lire la suite sur Futura-sciences

Des tumeurs combattues naturellement par le corps ?

Alors que certaines personnes sont plus aptes que d’autres à combattre naturellement le cancer, des chercheurs se sont intéressés à cette capacité. Elle semble mettre en jeu des taux élevés de deux cellules immunitaires : les lymphocytes T folliculaires helper (Tfh) et les lymphocytes B.

Un nouveau pas pour envisager un traitement contre le cancer. Le système immunitaire est capable de combattre certaines tumeurs avant qu’elles n’affectent la santé. En effet, dès l’identification de la tumeur, des cellules immunitaires sont mobilisées pour tuer et se débarrasser des cellules tumorales. Cependant, il arrive que certaines parviennent à survivre à la riposte des cellules immunitaires et s’installent. La tumeur devient maligne lorsqu’elle se développe de manière incontrôlée. Les chercheurs du centre de recherche des Cordeliers (université Paris-Descartes) étudient la façon dont le système immunitaire combat les tumeurs, dans le but de libérer au maximum le potentiel intrinsèque qu’a l’organisme pour lutter contre le cancer.

Lire la suite sur Futura-sciences

Anorexie : les bienfaits de la psychothérapie

Face à l’anorexie mentale, le corps médical est souvent impuissant. Selon des chercheurs allemands, la psychothérapie serait une méthode efficace pour diriger les patients vers le droit chemin et leur permettre de reprendre du poids. L’anorexie mentale est un trouble du comportement alimentaire (TCA) qui se traduit par un poids insuffisant pour se maintenir en bonne santé. Les personnes atteintes, principalement des adolescentes, sont obsédées par les kilos et luttent contre la faim pour éviter d’en prendre. Cette pathologie a des origines complexes, au carrefour de facteurs familiaux, sociaux, génétiques et psychologiques.

Lire la suite sur Futura-sciences

OGR : mise au point des premières bactéries génétiquement recodées

Grande découverte dans le champ de la génétique bactérienne : l’ADN d’une souche d’Escherichia coli a été recodé pour donner naissance à des protéines inédites, conférant à l’unicellulaire une meilleure résistance aux infections virales. Ces propriétés des OGR (organismes génétiquement recodés) pourraient être utilisées dans les biotechnologies pour outrepasser les limites actuelles des OGM. La vie sur Terre a toujours évolué selon le même modèle : des êtres disposant d’acides nucléiques (ARN et ADN) portant des informations nécessaires à la synthèse de protéines, ayant des fonctions biologiques indispensables à la survie des cellules. À quelques exceptions près, ce code génétique est universel et lu de la même façon par une bactérie, une cellule de chêne ou d’Homme. Une propriété très intéressante exploitée par les biotechnologies, qui permet par exemple de synthétiser de l’insuline humaine grâce à des levures génétiquement modifiées, afin d’aider les personnes diabétiques.

Lire la suite sur Futura-sciences

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !