Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
"Un exemple rare de ce que les historiens de l’architecture évoquent sous le nom de Fenêtre de la fertilité".
©http://terriblerealestateagentphotos.com

Revue de blogs

Horreurs immobilières : le meilleur du pire des appartements ou maisons dans lesquels vous pourriez vivre

Un blog Tumblr égrène les pires photos des propriétés ou locations proposées par les agences immobilières aux Etats-Unis.

La plateforme de blogs préférés des espiègleries est tumblr. Peu de mots, place aux photos. Ces temps-ci, un vent de révolte souffle contre les agents immobiliers.  

Des photos de propriétés et locations odieuses, affreuses, hideuses, scandaleuses ou très bizarres qui ont toutes été publiées officiellement par des agents immobiliers très optimistes pour les vendre ou les louer sont maintenant sur le blog Terrible Real Estate Agent photos. L'auteur légende chacune des photos avec un humour impitoyable. 

Le 12 décembre dernier, par exemple, un summum de la déco personnalisée est apparu sur ce Tumblr :

"Un exemple rare de ce que les historiens de l’architecture évoquent sous le nom de Fenêtre de la fertilité"

Il y a aussi le scandaleux sans complexe :

"Idéal pour ceux qui ont un métabolisme particulièrement rapide"

Et le dégoûtant sans limites :

"Ah, toutes les teufs qu'on a faites là. Vous vous souvenez de celle où on a assassiné tout le monde ?"

Et aussi : le proprio nazi, le jardinet "plein de possibilités", le cauchemar rose... et bien d'autres délices de mauvais goût.

Et ce n'est pas fini : un autre blog Tumblr se consacre lui aux agents immobiliers américains et aux photos qu'ils publient d'eux-mêmes pour attirer l'acheteur. Deux exemples, parmi des dizaines, censés inspirer confiance... :

Et maintenant, qui ouvre un blog Tumblr sur les horreurs immobilières françaises ? 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !