Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France

Revue de presse des hebdos

La politique de la pétaudière

Face à l’adversité, les Japonais restent stoïques tandis qu’en France, c’est le grand n’importe quoi.

Barbara Lambert

Barbara Lambert

Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.

Voir la bio »

D’un tsunami, l’autre. Après “ la vague bleu Marine ”, “ L’onde de choc ” japonaise déferle à la une de tous les hebdos. Seule exception, mais elle reste dans le ton : les “ Inrockuptibles ” consacrent leur couverture à Nicolas Hulot, revêtu d’une combinaison anti-contamination. “ Prêt pour 2012 ”, l’animateur d’ “ Ushuaïa ” ? Pas encore, à en croire le journal, qui rapporte qu'il a une fois de plus reculé “ l’annonce de sa (possible) candidature à la présidentielle ”. Atteint du syndrôme DSK, Hulot ? A l’heure où Thomas Legrand presse le PS d’organiser des primaires, le président du FMI continue de prendre son temps. Regardé par 1, 254 million de téléspectateurs (la “ meilleure audience obtenue depuis novembre 2008 par le magazine “ Dimanche + ”, indiquent “ Les Inrocks ”), le documentaire de Canal + ne nous a guère éclairés sur les intentions de Dominique Strauss-Kahn. En plus d’être longue, l’attente, faut-il le préciser ?, est risquée. “ Le Point ” nous l’apprend dans un entrefilet : “ DSK aussi a tremblé. Prévue de longue date, la visite de DSK au Japon a été chamboulée par le tremblement de terre. Le directeur du FMI s’est posé à Tokyo deux heures après la première secousse, vendredi 11 mars. Il n’a pu rassurer ses proches qu’en milieu de journée, avant d’adresser – entre deux répliques du séisme – un message de soutien aux Japonais ”. DSK miraculé ? Peut-être un signe de la destinée…

Si “ Le destin s’acharne sur les Japonais, ils restent stoïques ”, titre “ Le Point ” auquel “ Le Nouvel Observateur ” fait écho par la voix de Jean-Claude Guillebaud. “ Les destructions furent sans doute les plus saisissantes que nul téléspectateur ne vit jamais depuis l’invention de la télévision, écrit-il, mais le “ calme ” collectif de cette nation fut plus impressionnant encore. (…) Cette détermination plutôt coordonnée des foules japonaises restera dans nos mémoires. La leçon mérite d’être reçue. Elle nous invite à une réflexion plus ample ”. Le chroniqueur le souligne en effet, “ le principal atout d’une économie nationale (tient) dans la cohésion sociale. C’est elle qui garantit le rebond et le dynamisme d’un pays ”. Vous pensez à un pays en particulier ?

La France saura-t-elle s’inspirer de l’exemple japonais ? Elle est passée à côté, doux euphémisme, de la Tunisie, de l’Egypte, et est en train de rater la Libye… “ Nouveau chef de la diplomatie française ” pour “ Les Inrocks ”, “ gentil organisateur ” pour “ Le Nouvel Obs ”, Bernard-Henri Lévy raconte dans son “ bloc-notes ” du “ Point ” comment il a appelé “ à tout hasard ” le Président de la République pour qu’il reconnaisse les représentants de la Commune libre de Benghazi. Il le précise en préambule : “ Je n’ai pas voté pour Nicolas Sarkozy. Sauf hypothèse dramatique (…) où il se retrouverait (…) face à une Le Pen, je voterais à nouveau contre lui ”. Au téléphone donc, “ le président a, aussitôt, dit-il, le juste réflexe (…) le même type de réflexe qu’eut François Mitterrand le jour où, dans des circonstances tragiquement semblables, alors que la Bosnie brûlait, je l’appelai de Sarajevo pour lui annoncer que je lui amenais le président bosniaque Izetbegovic ; le président Sarkozy (…) me répond qu’il recevra les envoyés de M. Abdeljeleell, à la date de leur choix, et que cette réception vaudra reconnaissance. (…) à cet instant, conclut-il, je suis fier de mon pays – et (…) cela ne m’était pas souvent arrivé depuis le 16 mai 2007 ”.

Il y a de quoi être fier, en effet. Dans un article saignant intitulé “ La diplomatie des m’as-tu-vu ”, “ Les Inrocks ” racontent l’envers et les conséquences du “ coup ” du 10 mars. Car Nicolas Sarkozy a agi seul. “ Ni Jean-David Levitte (conseiller diplomatique) ni Nicolas Gallet (conseiller pour l’Afrique et le Moyen-Orient) n’ont été consultés. Ni sur le fond, ni sur la forme : “ Une délégation étrangère annonçant une décision de l’Elysée ? C’est du jamais vu ! ”, commente un diplomate ”. Même le nouveau ministre des Affaires étrangères, en réunion à Bruxelles, n’est pas au courant. “ Aucune réflexion, aucune explication stratégique n’ont été formulées pour justifier ces décisions ”, se désole François Heisbourg, conseiller spécial à la Fondation pour la recherche stratégique. “ Reconnaître le Conseil national Libyen comme on reconnaîtrait un Etat est une aberration. Cela ne peut qu’entériner la division du pays. (…) Une telle décision fait le jeu de Kadhafi qui apparaît soudain comme le gardien de l’unité nationale ” ”. Une vraie victoire. “ Cela fait quatre ans que cela dure, soupire un diplomate. Rien n’est planifié, rien n’est concerté. C’est la politique de la pétaudière ”.

“ Il est dans les sables mouvants : il ne fait rien, il s’enfonce ; il bouge, il s’enfonce ”. De qui, ces mots ? De la bleu Marine, bien sûr ! A propos de qui ? Ca, vous savez. “ Marine Le Pen. Main basse sur la droite ”, tonne “ L’Express ” qui se penche sur la fuite des sympathisants UMP : “ D’après une étude de l’Ifop, 54 % d’entre eux approuvent les propos de (la patronne du FN) ”. Pour en juger, l’hebdo est allé à la rencontre de “ ces électeurs sarkozystes prêts à céder aux sirènes du (parti frontiste) ” : “ J’ai voté pour Sarkozy, témoigne Philippe, mais là, franchement, on n’en peut plus, et lui, là-haut, il en a rien à foutre ! Y s’pavane, et nous, on crève ! ”. Passée au “ Front ”, Delphine ne dit pas autre chose : “ Marine, on a l’impression que c’est notre cousine ou notre voisine, alors que les politiciens vivent dans un autre monde ”. De quoi donner des ailes à la fille de Le Pen qui, précise “ L’Express ”, “ assure avoir rencontré récemment deux députés de la majorité et fixé trois autres rendez-vous pour le lendemain des cantonales. “ Ils disent que Sarkozy n’est plus capable de les faire gagner. On discute, c’est tout ”, dit-elle. ”

Optimiste, “ Le Point ” ? Fort d’un nouveau sondage réalisé par Ipsos, le journal affirme que “ L’ascension confirmée de Marine Le Pen offre de l’espace à DSK et une stature à Alain Juppé ”. Pour le chiraquien, la partie n’est pourtant pas jouée. A en croire une étude de BVA pour le “ Nouvel Observateur ”, 52 % des sympathisants de droite préfèrent Sarkozy à Juppé, mais 53 % préfèrent Fillon au président. Sacrés sondages. On n’a pas fini d’en parler, ni de les faire parler.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !