Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
©

Revue de presse people

Céline Dion : René-Charles face à l’incroyable testament de son père ; Kim Kardashian Kanye West : un ex garde du corps balance méchamment sur leur mariage ; Denis Baupin Emmanuelle Cosse : elle serre les dents pour les enfants

Mais aussi Karine Ferri et Yoann Gourcuff : en lune de miel au soleil ils laissent bébé à Paris ; Eva Longoria (vieille) jeune mariée et illico enceinte et plein de nouvelles réjouissantes ou... désolantes

Sandra Freeman

Sandra Freeman

Sandra Freeman est journaliste et productrice.

 

Voir la bio »

Karine Ferri et Yoann Gourcuff à la mer

Parmi les belles échappées, « Voici » nous plonge dans le bonheur cotonneux et rondelet de Karine Ferri et Yoann Gourcuff au bord de la mer. « Leur lune de miel aux Seychelles » titre le magazine qui fait tout simplement référence au fait qu’ils soient partis tous deux. Sans bébé. « Après la naissance de son petit Maël et les directs de « the Voice », l'animatrice avait besoin de repos ». « Ensemble depuis cinq ans, ils viennent d'avoir leur premier enfant et avaient très envie de raviver leur flamme ».  Ainsi, se sont-ils offerts « une semaine paradisiaque, sans nuit blanche, ni couche à langer » dans un hôtel dit « de luxe ». Et avec Maël ? « Ils ont skypé ». En voilà des parents modernes.

Charlotte avec Raphael à Rome, au vert.

« Closer » propose plutôt de la tendresse sur fond de verdure. « Charlotte : à Rome, la vie est belle avec Raphael ». Installée depuis près de deux mois à Rome avec son nouveau compagnon, « Charlotte était folle de joie de retrouver son petit Raphaël, qui venait de passer quelques jours en France avec son papa, Gad Elmaleh ». On la retrouve dansant, câlinant librement son fils dans le jardin de la villa Borghèse, pour des « moments rares ». « L’amour maternel aussi ça donne des ailes ». C’est (la seule) information (de l’article) à retenir, sans doute ciblée, en ce week-end de fête des mères.

Lorie Pester et Roby Schinasi : le bonheur à Paris.

C’est le « Scoop » en Une de « Public » ! Le nouveau « bonheur avec Roby ». Bras dessus, bras dessous. Et aussi le bisou. Ça c’est pour les photos volées au sortir d'un restaurant japonais du 16e arrondissement. Quant à l’histoire, elle s’écrit très bien : « À 34 ans, Lorie file le parfait amour avec un acteur franco-américain qui tourne des deux côtés de l’atlantique. Désormais comédienne dans l’âme, elle partage sa nouvelle passion avec Roby Schinasi ». Ils se sont rencontrés sur le tournage d'un téléfilm, alors que la jeune femme était séparée depuis trois mois de son précédent compagnon, rappelle le magazine qui ne se prive pas d’un petit tacle, d’ailleurs (registre « Le Roi est mort, vive le Roi ») : « Souvenez-vous en janvier dernier, Alexis, qui partageait sa vie depuis deux ans, lui faisait une mini crise de jalousie lui reprochant d'embrasser des acteurs sur la bouche pour des scènes ». Avec Roby, ils seront mieux rôdés aux baisers de cinéma, sous-entendu.

Eva Longoria et José Antonio Baston: le mariage le plus people de l'année, et un ventre rond le lendemain !

Il est une nouvelle à côté de laquelle on ne peut pas passer cette semaine : le troisième mariage d’Eva Longoria. (Là encore, « le Roi est mort, vive le Roi ») « Voici » annonce que cette « troisième fois, c'est la bonne ! ». Pourquoi s’aventurer sur de telles prévisions et comment le prouver ? Le magazine présente ses arguments :

1. « C'était le mariage le plus people de l'année »

2. Eva Longoria aurait déclaré à la fin de la cérémonie: « J'ai attendu un jour comme celui-ci toute ma vie », taclant au passage ses deux anciens maris, Tyler Christopher et Tony Parker.

3. José Antonio Baston est « un gentleman, un businessman, un beau gosse qui vient du Mexique ».

4. « C'est sa meilleure amie, Victoria Beckham qui a dessiné sa robe de mariée ».

5.  partageant leur grand bonheur, « sur Instagram, les invités se sont lâchés ».

Ainsi tout ceci expliquerait cela.

« Closer » ne se contente pas de si peu. Le magazine annonce en appel de couverture, et ce en « Exclusivité mondiale » (tellement ils sont seuls à partager cette information qu’ils ont trouvé tout seuls) : « Eva Langoria : enceinte ! ». Là encore, on a besoin de preuves. Le tabloïd nous en apporte une : « Le lendemain, elle exhibait ses premières rondeurs ! » écrit « Closer » pour accompagner une photo de la comédienne, en maillot, prise de loin, petit bidon de sortie. Le mari – hyper efficace - en serait-il vraiment l’auteur (grossesse) ou le mariage en serait-il plutôt la cause (un lendemain de fête nourrie) ? Réponse dans les 9 mois.

Le couple et ses mystères : « Benjamin Castaldi et Vanessa Broussouloux : un divorce heureux » ; Denis Beaupin et Emmanuelle cosse leur «  couple résiste » ; Kenny West est Kim Kardashian : « Leur relation est étrange »

La presse people a ceci de fascinant qu’elle se veut révélatrice de tendances et d’us. Ainsi, voir les « célébrités » avoir des histoires tordues et tenter d’avancer droit peut aider à banaliser les sorties des clous. Dans ce sens, « Public » met en avant cette semaine le « divorce heureux » de Benjamin Castaldi et Vanessa Broussouloux qui ont « officiellement mis un terme à leur mariage avec le sourire ». Le magazine rapporte que « le couple a traversé bien des tempêtes ». Envolée, donc la passion, mais un « happy end comme on aimerait en voir plus souvent » écrit « Public » ; d’autant que Benjamin Castaldi a « déjà refait sa vie » avec « sa nouvelle compagne, Aurore Aleman, directrice du casting du groupe Endemol ».

A l’inverse, « Closer » fait cas de Denis Baupin et Emmanuelle cosse dont « le couple résiste », alors que depuis deux semaines, des accusations de harcèlement contre Denis Beaupin font grand bruit. Ici, des photos de la petite famille, un peu tendue il est vrai, mais réunie, marchant dans la rue. « Emmanuelle Cosse a décidé de tenir » ; « Elle est décidée à sauver son couple, mais surtout à faire bonne figure pour leurs enfants » commente le magazine.

« Leur relation est étrange. Ils se voient peu. Par exemple ils ont pris des avions différents pour venir à New York pour le Met Ball. Je ne sais pas comment elle le supporte… ». Cette fois, on commente la vie du couple Kim Kardashian et Kanye West.  Steve Stanulis a accordé un entretien « choc » au quotidien anglais « the Sun » et « Public » s’en fait l'écho. Steve Stanulis est un garde du corps qui a travaillé pour Leonardo diCaprio, Alanis Morissette, entre autres célébrités. Aujourd’hui il critique à haute voix le couple Kim Kardashian et Kanye West. « Kenny West est la personne. La plus condescendante que j'ai jamais rencontrée. Le monde ne tourne que pour lui et les personnes existent seulement à travers lui. C'est le pire client avec lequel j'ai dû travailler. Il a 10 fois pire en vrai qu'il n'en a l’air ».

Céline Dion, après René Angélil : la relève de René Charles (auprès de sa mère, à la tête d’une petite fortune, et dans les journaux people)

Après « Paris Match » la semaine passée, c’est au tour de « Gala » de mettre Céline Dion en Une : « son fils l'aide à retrouver le sourire ; Sa nouvelle vie avec René-Charles ». Et voilà qu’on décèle ici une nouvelle orientation dans la communication de la star. Et une aubaine pour la presse people qui a de nouveau de la chair fraîche à se mettre sous la dent (un peu de répit pour Lily-Rose Depp cette semaine du coup !). « Enfant de stars, René Charles est conscient des devoirs qui lui incombent » écrit « Gala » qui affirme que la notoriété du garçon est de son devoir. Et ce, depuis sa conception même : « Ce n'est pas le premier enfant né par fécondation in vitro. Mais c'est sans doute le seul dans le monde entier, de Paris à Hong Kong, de Moscou à Sydney, dont on a suivi toutes les étapes de la conception. Ce n'est pas le premier enfant à perdre trop tôt son père. Mais c'est le seul sur qui des millions d'yeux sont braqués alors qu'il est en passe d'assurer un rôle essentiel. Celui de protecteur de son illustre maman. Depuis la mort de René Angélil, dans la nuit du 13 au 14 janvier dernier, la vie de René-Charles a pris un curieux tournant. À 15 ans, il est devenu le pilier de sa famille. L'homme censé aider sa mère à surmonter son chagrin ».

Pour continuer sur cette même voix, « Closer » relate que le fils aîné de Céline Dion, « René Charles a fait ses premiers pas dans le showbiz en venant remettre un prix à sa mère, sur la scène des Billboard music Howard ». Et voilà que le charme opère : « René Charles est apparu sous un nouveau jour aux yeux du public » et a « eu droit aux faveurs des fans sur les réseaux sociaux : « charmant », « Beau gosse », « à croquer », pouvait-on lire sur Twitter à son propos lors de la cérémonie. Un futur tombeur ! ».

Et tout le monde est tombé… dans le panneau.

Et comme « il n’y a a pas de hasard » (dit-on), et qu’en plus, il n’arrive jamais seul (euh non), « Public » de son côté rapporte que l’« incroyable testament » de René Angelil vient d’être « révélé », quatre mois après son décès. « Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'a pas fait les choses à moitié ! Leurs trois fils se partageront 65 millions d'euros » a calculé le tabloid additionnant : la vente d'un château situé à Québec (qui devrait rapporter 25 millions d'euros à partager entre les trois fils de Céline), la propriété sur Jupiter island (évaluée à 40 millions d'euros). « Quant au reste, voitures, meubles, bijoux, vêtements, placements financiers et effets personnels, ils sont légués à Céline » écrit le magazine. Dans cette histoire, on semble oublier que le papa avait d’autres enfants… mais ça nuirait sans doute au story telling de René-Charles, le nouvel homme fort après son père.

Affaire Nabilla : « la bimbo échappe à la prison » ; Affaire Benoît Magimel : « il s'en sort bien » ; l’ancienne ministre de la justice, Christiane Taubira, « une spectatrice très engagée »… vers quoi ?

Nous finirons par quelques histoires de justice. « Voici » revient sur le fait que « la Bimbo échappe à la prison » et écope d'une peine aménagée, « à condition qu'elle ne fasse plus parler d'elle. Ça va être dur », commente « Voici ». « Public » semble assez d’accord sur la difficulté de la jeune femme à devenir discrète. « Depuis son taxi Nabilla a publié une photo sur Snapchat en allant au procès. « vivrait-t-elle son procès comme une télé réalité ? On se le demande … » rajoute le magazine. De même, « en attendant le juge, Thomas fait des Snapchat dans la salle. Tranquille ! Nabilla continue de nous tweeter ». Coupable Nabilla prend six mois ferme… « pour comprendre la sanction. Non elle ne retournera pas en prison ». Puis « Nabilla sort sur le crépitement des flashes. Pause pour le selfie. Appelle Thomas : « tu viens chéri ? » Fin de l’histoire. On a envie de crier « couper ! La scène est bonne ».

En bref, « Voici » informe que Benoît Magimel « s'en sort bien » et que la « justice n'a pas été sévère avec l'acteur qui avait renversé une piétonne de 62 ans le 11 mars puis avait été contrôlé positif au stupéfiants lors de son arrivée au commissariat. Il a été condamné à 4250 € d'amende pour blessures involontaires et six mois de suspension de permis. Il ne reste plus qu'à faire attention quand il met le nez dehors, il sait qu'il est assis sur un baril de poudre ». Info et humour sont au rendez-vous, donc.

Enfin, en appel de couverture de « VSD », Christiane Taubira ! L’ancienne Garde des Sceaux apparaît telle une « spectatrice très engagée ». Inauguration, soutien d'association, débat littéraire, conférence sur la justice, déplacements à l'étranger… « Elle est partout » écrit le magazine, « y compris sur les réseaux sociaux ou cette icône de la gauche distribue bons et mauvais points ». Son objectif ? « Rester visible, compter encore, afin de pouvoir monnayer sa forte notoriété pour la présidentielle 2017 ». Ainsi, elle tweete, Facebooke et communique à tout va pour entretenir sa notoriété ». Et c’est ainsi qu’elle atterrit dans une revue de presse people. C’est une mécanique du vide dans laquelle tombe celle qui est loin de l’être.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !