Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie

C'est fait

Zone euro : la Commission européenne et la BCE donnent leur feu vert à l’entrée de la Lituanie

Pour que ce pays balte devienne le 19ème Etat de la zone, il ne manque plus que l’aval officiel des Etats membres (qui ne fait aucun doute).

L’euro a été mis en circulation, de manière fiduciaire, le 1er janvier 2002. A l’origine, seuls onze pays membres de l’Union européenne ont fait de cette monnaie la leur. Il s’agissait de l’Allemagne,  l’Autriche,  la Belgique, l’Espagne, la Finlande, la France, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas et le Portugal. Mais au fil des ans, d’autres Etats ont intégré la zone euro (la Grèce, la Slovénie ou encore l’Estonie et la Lettonie par exemple) et certains ont fait la demande auprès des autorités compétentes. C’est par exemple le cas du dernier Etat balte : la Lituanie dont la requête était étudiée ce mercredi par la Commission européenne et la Banque centrale européenne. Bonne nouvelle pour le pays, les deux institutions ont donné leur feu vert. 

>>>>>> A lire aussi : 8 candidats à l’euro : pourquoi la monnaie unique ne pourra pas plus faire converger leurs économies qu’elle n’a pu le faire pour les États déjà membres <<<<<<<<<<<<<<<<

La Lituanie "remplit maintenant tous les critères de convergence", a indiqué l’exécutif européen, qui propose "que la Lituanie puisse adopter l’euro le 1er janvier 2015". Toutefois avant de devenir officiellement le 19e Etat membre de la zone même, il faut auparavant que l’Etat balte obtienne l’aval officiel des Etats membres. Mais celui-ci ne fait aucun doute. Concrètement, la décision doit être encore soumise aux dirigeants européens, puis validée par les ministres des Finances mi-juillet. A noter que le Parlement européen aura également son mot à dire.

Ce mercredi, le commissaire européen chargé des affaires économiques, Olli Rehn, a salué la "politique budgétaire et les réformes économiques sérieuses" de la Lituanie. Ces efforts ont conduit à une "augmentation impressionnante de la prospérité des citoyens lituaniens", a-t-il ajouté. La décision annoncée mercredi "n’est qu’un début", a réagi le ministre lituanien des Finances, Rimantas Sadzius. "Nous devons nous assurer que cette nouvelle sera bien accueillie par la population et que le passage à l’euro se fera en douceur."

lu sur Libération.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !