Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
VTC : ce que les chauffeurs réclament
©Reuters

Colère

VTC : ce que les chauffeurs réclament

Voilà plusieurs jours que les VTC manifestent contre leurs plateformes de réservation.

Ce dimanche, les VTC étaient encore de sortie près de l'aéroport Charles-de-Gaule. Comme depuis quelques jours, ils protestaient contre leurs plateformes de réservation, dont Uber. "Ce sera tous les jours, les aéroports, convergence vers Paris, et les gares", a prévenu Sayah Baaroun du syndicat Unsa-VTC. La veille, six chauffeurs ont été mis en garde à vue, après des heurts entre grévistes et non-grévistes.

Leur coup de gueule concerne les tarifs qu'ils jugent "humiliants" malgré la promesse d'une hausse décidée par Uber. Selon les calculs des chauffeurs, en enlevant les charges, il ne leur resterait que 3.75 euros par heure, soit bien moins que le smic. Surtout, Uber est critiqué pour des réunions syndicales sélectives, "organisées [...] avec une seule organisation syndicale, à savoir la CFDT, excluant toutes les autres".

Au Parisien, le patron d'Uber France a critiqué "des casseurs qui prennent la France en otage", soulignant néanmoins qu'il était "prêt à rencontrer tout le monde". De son côté, le gouvernement a condamné les violences survenues samedi mais réunira les plateformes VTC et les représentants des chauffeurs pour tenter de trouver une sortie à la crise.

Lu sur le Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !