Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International

Nouvelle piste

Vol MH370 : un débris de l'avion retrouvé au large du Mozambique ?

Selon le ministre des Transports de Malaisie, il est "très possible" que la pièce retrouvée appartienne à un Boeing 777, le même modèle que l'appareil du vol de la Malaysia Airlines disparu il y a deux ans.

La probabilité serait élevée. Il est "très possible" qu'un débris d'un avion retrouvé au large des côtes du Mozambique provienne d'un Boeing 777, le même modèle que l'appareil du vol MH370 porté disparu il y a deux ans, a indiqué mercredi le ministre des Transports de Malaisie. Il a cependant "invité tout le monde à éviter les spéculations inutiles, dans la mesure où nous ne pouvons pas encore conclure que le débris appartient au MH370". Peu avant cette annonce, la chaîne de télévision américaine NBC avait révélé qu'un débris avait été retrouvé le long de la côté africaine, entre le Mozambique et Madagascar. La chaîne a soutenu que le morceau avait été retrouvé par un Américain qui suivait de près l'enquête.

Cette découverte intervient presque deux ans jour pour jour après l’un des plus grands mystères de l’aviation. Le 8 mars 2014, le vol MH370 de la Malaysia Airlines, avec 239 passagers à et membres d’équipages à son bord, avait disparu des écrans radar après avoir inexplicablement dévié de plusieurs milliers de milles nautiques de sa trajectoire. L’avion avait décollé de à Kuala Lumpur à destination Pékin. À ce jour, seul un fragment d'aile de l'appareil a été retrouvé en juillet 2015 sur l'île française de La Réunion, dans l'océan Indien. Mais le mystère sur les conditions de la disparition reste entier.

>>>> A LIRE AUSSI : Vol MH370 de Malaysia Airlines : l'énigme sans fin

Lu sur RTL.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !