Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Vincent Lambert : la cour européenne suspend la décision du Conseil d'Etat et impose son maintien en vie
©

Suspend

Vincent Lambert : la cour européenne suspend la décision du Conseil d'Etat et impose son maintien en vie

Quelques heures auparavant, ce mardi 24 juin, les 17 juges du Conseil d'État avaient ordonné l'arrêt de l'alimentation de Vincent Lambert, devenu tétraplégique après un accident de la route en 2008.

L'affaire Vincent Lambert est encore loin d'être réglée. La Cour européenne des droits de l'homme (CEDH), saisie par les parents et deux frères et sœurs opposés à l'arrêt des soins de ce jeune handicapé, a pris dès ce mardi 24 juin au soir des mesures provisoires qui suspendent la décision du Conseil d'Etat. Cette décision a été communiquée aux requérants. Quelques heures auparavant, les 17 juges du Conseil d'État avaient ordonné l'arrêt de l'alimentation de Vincent Lambert, devenu tétraplégique après un accident de la route en 2008. 

Par cette décision, la Cour européenne oblige le CHU de Reims à réalimenter Vincent Lambert pour le maintenir en vie. Elle interdit également son déplacement de cet hôpital. En effet, cette partie de la famille redoute que les autres membres fassent déplacer Vincent Lambert en Belgique où l'euthanasie est légale. C'est d'ailleurs là que réside désormais son épouse Rachel, qui veut "qu'on le laisse partir avec amour". La CEDH va désormais devoir juger le dossier sur le fond. Cela pourrait prendre des années.

A LIRE AUSSI-Euthanasie : pourquoi on ne gagnera rien à la sur-judiciarisation de cas à la Vincent Lambert
 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !