Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
©TOBIAS SCHWARZ / AFP

Changement de braquet

Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène

Les autorités chinoises prévoient une réorientation industrielle massive vers l'hydrogène.

Est-ce déjà le début de la fin pour les véhicules électriques à batterie ? La Chine, premier marché au monde des véhicules électriques à batterie, veut réorienter sa production vers des véhicules à hydrogène. 

L'annonce vient de Wan Gang, vice-président du Conseil national pour l’élaboration des politiques (le planificateur des orientations de l'économie chinoise). A Bloomberg, il a déclaré : "Nous devons créer une société de l’hydrogène". Pour lui, le véhicule à hydrogène reste encore confidentiel à cause des coûts et d’obstacles industriels. Mais qu'à cela ne tienne : "Nous allons surmonter tous les problèmes qui ont empêché le développement du véhicule à pile à combustible", a-t-il assuré. 

Pour financer cet effort de recherche et développement, le gouvernement chinois a, en mars, stoppé les aides accordées jusqu’alors aux véhicules électriques pour consacrer ses ressources au développement des véhicules à pile à combustible. Pékin a déjà investi l’équivalent de plus de 10,7 milliards d’euros dans cette technologie.

Si moins de 2 500 véhicules à hydrogène sont actuellement en circulation dans le pays, le cap du million de véhicules pourrait être atteint d’ici 2030.

Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !