Vaccination contre la Covid-19 : explosion des prises de rendez-vous sur Doctolib après les annonces d'Olivier Véran | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Doctolib a enregistré, en l'espace d'une heure, 350.000 prises de rendez-vous suite aux annonces d'Olivier Véran.
Doctolib a enregistré, en l'espace d'une heure, 350.000 prises de rendez-vous suite aux annonces d'Olivier Véran.
©Olivier MORIN / AFP

Troisième dose

Vaccination contre la Covid-19 : explosion des prises de rendez-vous sur Doctolib après les annonces d'Olivier Véran

L’application Doctolib a enregistré 350.000 prises de rendez-vous, moins d’une heure après les nouvelles annonces du gouvernement, notamment sur la troisième dose de vaccin contre la Covid-19. 

Moins d’une heure après les annonces du gouvernement, ce jeudi 25 novembre, et notamment suite à l’ouverture d’une troisième dose à tous les majeurs, Doctolib saturait. Le site Internet a enregistré, en l'espace d'une heure, 350.000 prises de rendez-vous.

De nombreux internautes ont alors vu un message s'afficher sur la plateforme de prise de rendez-vous médicaux Doctolib avec un temps d'attente de 30 minutes. Cette difficulté a été constatée juste après l’annonce de l’ouverture à une troisième dose de vaccin contre le coronavirus à toutes les personnes majeures dès le 27 novembre.

Guillaume Rozier, le créateur du site "Vite ma dose" a indiqué avoir constaté 5.000 nouveaux utilisateurs chaque minute.

Cette vague de prises de rendez-vous est liée aux annonces du gouvernement qui, en plus de l’ouverture d’une dose de rappel pour les plus de 18 ans cinq mois après la deuxième injection, prévoit de renforcer le pass sanitaire en le conditionnant à cette troisième dose dès le 15 décembre pour les plus de 65 ans et dès le 15 janvier pour le reste des personnes majeures.
Sud-Ouest

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !