Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
©JUSTIN TALLIS / AFP

Union européenne

Une manipulation sur le logiciel Acrobat Reader révèle le montant du contrat d’AstraZeneca

La Commission européenne a mis en ligne le contrat signé avec AstraZeneca. Certains passages ont été masqués. Une manipulation sur Acrobat Reader a dévoilé le contenu du document.

La Commission européenne a mis en ligne le contrat signé avec AstraZeneca. Des passages du document ont été noircis pour des questions de confidentialité. Ces passages ont pourtant été rendus publics par une simple manipulation du document PDF, selon des informations de BFMTV.

La Commission européenne a officiellement publié le contrat signé avec le géant britannique AstraZeneca pour l'acheminement d'un vaccin dans les pays de l'Union européenne.

Ce contrat, mis en ligne au format PDF, dissimulait sous quelques passages noircis des informations jugées confidentielles. Des données d'ordre financier ou liées aux volumes de livraisons prévus pour le vaccin au premier trimestre étaient ainsi dissimulées pour des questions de confidetialité.

Certains lecteurs du document ont néanmoins contourné cette « protection » en ouvrant le document sur Acrobat Reader et en exploitant la fonction Signets. Les passages noircis sont alors apparus en clair, selon Gareth Corfield, un journaliste du site The Register.

La Commission européenne a rapidement réagi et mis en ligne une seconde version du document, sans la fonction Signets et de la reconnaissance optique de caractères. Il était alors impossible désormais de décoder les passages noircis.

Suite à cette « faille » dans le document initial, le montant engagé par AstraZeneca pour le développement du vaccin a donc « fuité » : 870 millions d'euros. Le prix payé par l'Union européenne pour ce vaccin est le plus bas du monde. Le document initial circule en ligne.

Après celui de Pfizer-BioNTech et celui de Moderna, le vaccin AstraZeneca est devenu officiellement ce vendredi le troisième à être autorisé en Europe.

BFM TV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !