Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société

La vie continue

Un nombre de morts des règlements de compte marseillais en hausse… en plein état d'urgence

Dimanche à 10h15, deux personnes sont mortes lors d'une fusillade. S'il s'agit encore d'un règlement de compte, ce sera le 18ème mort depuis le début de l'année, soit 3 de plus qu'en 2015.

Deux jeunes hommes d'environ 20 ans, qui étaient au volant de deux véhicules distincts auraient été pris en chasse dans le 4e arrondissement par une troisième voiture, apparemment une Renault Clio. Ils ont été rattrapés place Pierre Brossolette dans le quartier des Chartreux. Quatre hommes cagoulés et armé de fusils d'assaut type kalachnikovs sont sortis de la Renault et ont commencé à faire feu. Une des cibles a été abattue dans sa voiture et l'autre alors qu'elle tentait de prendre la fuite, en pleine rue. 

Plus tard, un Renault Clio a été incendié dans le 14e arrondissement de Marseille. Les liens entre les deux affaires n'ont pas encore pu être faits, mais on peut imaginer qu'il s'agit du véhicule des assassins. 

Le mode opératoire correspond à un règlement de compte de type mafieux, comme il y en a eu beaucoup cette année à Marseille. On en compterait 18, soit 3 de plus qu'en 2015 à la même période. Et depuis 2013, on en serait à 72 morts. Le préfet de police parle de stabilité du nombre de règlements de compte. En nombre d'actions (pas de morts), il y en aurait eu même moins cette année qu'en 2015 à la même période. Et une nette baisse depuis 2012.

Lu sur France 3 PACA

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !