Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International

Tordu

Un ancien employé d'Uber révèle l'existence d'une division dédiée à l'espionnage industriel

L'unité aurait été baptisée "Marketplace Analytics" et ses membres travaillaient grâce à des serveurs secrets.

Le ciel déjà bien obscur d'Uber s'assombrit davantage. L'entreprise américaine doit faire face à une procédure judicaire de Waymo, la filiale de Google en charge des véhicules autonomes, qui accuse Uber de vols de technologies. A raison ? Un élément troublant a été en tous cas dévoilé ces dernières heures. Dans une lettre rédigée par son avocat, un ancien employé d'Uber du nom de Richard Jacobs a affirmé que le groupe avait mis en place une unité très spéciale. Son objectif : récupérer des informations sur ses concurrents et voler des secrets de fabrication.

Les personnes appartenant à cette unité - baptisée Marketplace Analytics - auraient travaillé grâce à des serveurs secrets qui ne pouvaient pas être reliés à Uber, tout en communiquant via une messagerie cryptée et éphémère pour ne pas laisser de traces Ses membres étaient également formés pour apprendre à réagir en cas d'interrogatoire. 

Dans un article, Le Monde révèle que l'entreprise VTC dissimulait l'existence de cette lettre. "Le juge et Waymo n’en ont pris connaissance que la semaine dernière, grâce au procureur de Californie du Nord qui a mis la main sur le document au cours d’une enquête pénale ouverte contre la plate-forme de VTC" rapporte le quotidien. Après ces révélations, le procès oppposant Uber à Waymo a été repoussé. 

Lu sur Le Monde

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Ça chauffe chez Uber : la vidéo du dirigeant d’Uber pris à parti en pleine course par un de ses chauffeurs, signe-t-elle le commencement de la fin ?Uber, Ryanair, Airbnb : les pionniers de la nouvelle économie dans la tempête : les modèles ne sont pas menacés, loin s’en faut... Uber : les données de 57 millions de chauffeurs et clients ont été piratées fin 2016

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !