Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
©JACK GUEZ / AFP

Incident diplomatique

Un agent du consulat français à Jérusalem accusé d'être un trafiquant d'armes

L'homme, originaire du Nord, était chauffeur au consulat. Il doit passer devant la justice israélienne qui le soupçonne d'avoir fait passer plusieurs dizaines d'armes grâce à son immunité diplomatique.

Il s'appelle Romain Franck et était contractuel comme chauffeur pour le consulat général français à Jérusalem. La justice israélienne l'accuse d'avoir fait passer plusieurs dizaines d'armes de la bande de Gaza à d'autres territoires de Cisjordanie. Il aurait été associé à un réseau de trafiquants palestiniens, selon les indications, dans un communiqué, du Shin Beth, la sécurité intérieure israélienne. 

L'agence affirme qu'il aurait effectué ces transactions pour de l'argent, en profitant du véhicule consulaire généralement peu inspecté lors des différents check points entre l'enclave de Gaza, sous blocus. Mais il n'est pas la seule personne employée par la France à être concerné, puisque ce serait un Palestinien travaillant au Centre culturel français à Gaza qui lui aurait transmis ses cargaisons illicites. Et un agent de sécurité du consulat général serait aussi en cause et aurait été arrêté. 

On parle de 70 pistolets et de deux fusils automatiques passés lors de cinq voyages différents. Six personnes dont Romain Franck doivent rencontrer le juge de Beer-Sheva qui devrait probablement les inculper. L'ambassade de France à Tel-Aviv collaborerait avec les pouvoirs israéliens pour régler cette affaire. "Nous prenons cette affaire très au sérieux et sommes en lien étroit avec les autorités israéliennes" a ainsi déclaré le porte-parole de la représentation.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !