Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Les militants UMP fouillent dans les archives vidéo où François Hollande apparaît pour mettre en exergue les variations de son discours.
©Reuters

Zig-zag

75% : L'UMP traque les changements de discours de François Hollande...

Attention polémique ! Les militants UMP viennent de ressortir une vidéo mise en ligne il y a un an sur le site Mediapart : on y voit le candidat PS tenir un discours inverse de sa récente proposition de taxer à 75% les plus riches. En compagnie de l'économiste Thomas Piketty (inspirateur du programme fiscale du PS), il jugeait alors cette éventualité contre-productive.

Les militants UMP fouillent dans les archives vidéo où le candidat PS apparaît pour mettre en exergue les variations de son discours. La mesure de justice fiscale proposant de taxer à hauteur de 75 % les Français qui gagnent plus d'un million d'euros par an semblait encore impensable pour François Hollande il y a un an.

Lors d'un débat pour Médiapart avec l'économiste Thomas Piketty, enregistré le 28 janvier 2011, le leader socialiste envisageait un taux d'imposition d'à peine plus de 40 % pour les personnes les plus riches, mais en évacuant totalement l'idée d'un "taux confiscatoire", dont "l'image sur la toute petite fraction des contribuables n'aurait aucun effet", hormis celui de "produire des délocalisations".

 

Voici la vidéo mise en ligne ce jeudi sur le site officiel de l'UMP :


François Hollande : le mensonge c'est maintenant par ump


Pour voir l'échange in extenso entre Thomas Piketty et François Hollande que Mediapart avait mis en ligne le 28 janvier 2011, cliquer sur les vidéos ci-dessous.

 
Hollande - Piketty et la révolution fiscale 1-2 par Mediapart

 


En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !