Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International

Plus de peur que de mal

Ukraine : des membres de la Croix-Rouge arrêtés puis libérés

Sept personnes soupçonnées d’espionnage avaient été interpellées et détenus plusieurs heures par des pro-russes dans la « République » autoproclamée de Donetsk.

L'affaire n'a duré que quelques heures. Mais elle montre à quel point la situation est chaotique en Ukraine. Des membres de la Croix-Rouge ont été arrêtés vendredi soir à Donetsk, place forte des pro-russes dans l'est de l'Ukraine. Au nombre de sept, ces personnes étaient soupçonnées d’espionnage avant de finalement être relâchées comme l’a annoncé ce samedi Irina Tsariouk, une responsable de l'organisation à Kiev.

« Une équipe (...) de la Croix-Rouge locale et un membre de la Croix-Rouge internationale ont été arrêtés. Ils sont tous libres à présent », a-t-elle indiqué, précisant que le membre international de l'équipe était de nationalité suisse. « Selon les dernières informations dont nous disposons, ils ont été libérés la nuit dernière vers 2 heures, et l'un d'eux a été sévèrement battu », a-t-elle dit. « Nous ne savons pas par qui ils ont été détenus ». Plus tôt samedi, un porte-parole des autorités séparatistes pro-russes de la « République » autoproclamée de Donetsk avait indiqué que les membres de l'équipe avaient été arrêtés en raison de soupçons d'espionnage.

« Une ambulance leur a été saisie, je l'ai vu près du siège de l'administration régionale. Mais je n'ai pas d'information sur le sort de ces personnes et ne peux rien confirmer », avait déclaré peu avant le porte-parole adjoint de la «République de Donetsk». Selon un site local, Novosti Donbass, le siège de la Croix-Rouge, situé au centrede Donetsk, a été attaqué vendredi soir par des inconnus qui se sont emparés de sept personnes. Un Français se serait trouvé parmi eux, selon le site, mais l'information n'a pas été confirmée.

Ce n’est pas la première fois que ce type d’incident se produit dans le pays. Ainsi plusieurs journalistes occidentaux ont été interpellés et retenus plus ou moins longuement dans l'est de l'Ukraine par des groupes pro-russes sous l'accusation d'espionnage.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !