Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
Le compte Facebook de la chaîne, peu après 22h

Hacking

TV5 Monde : piratage "de grande envergure" contre la chaîne, revendiqué par l'Etat islamique

Les 11 chaînes du groupe ont dû cesser d’émettre, tandis que les comptes officiels sur les réseaux sociaux présentaient des messages de l'Etat islamique.

C'est une opération inédite en France. Une opération "de grande envergure" comme le confirme la directrice numérique de TV5 Monde Hélène Zemmour après que les comptes Twitter et Facebook ont été piratés mercredi soir à partir de 22h. Le groupe a même été dans l'obligation de cesser d'émettre ses 11 chaînes de télévision tandis que le site internet n'était toujours pas accessible le lendemain matin à 7h.

"On commence à pouvoir réémettre un programme sur un certain nombre de zones" a déclaré Yves Bigot, le directeur de TV5 Monde, dans la nuit. "Mais nos systèmes ont été extrêmement détériorés." C'est la première fois qu'un groupe de hacker parvient à empêcher la diffusion d'une chaîne de télévision. Sur les réseaux sociaux, le piratage, revendiqué par l'Etat islamique, a été rapidement contré. Les pages qui affichaient des messages islamistes ont disparues.

Selon Le Monde, des internautes ont remarqué des anomalies dans la soirée sur le site internet de TV5 Monde, notamment des vidéos de propagande. Un message accusait François Hollande d'avoir commis "une faute impardonnable" dans son opposition au terrorisme. "C'est pour ça que les Français ont reçu les cadeaux de janvier à Charlie Hebdo et à l'Hyper Casher." Sur Facebook, des documents présentés par le groupe comme des pièces d'identité de soldats français en guerre avec l'Etat islamique ont été postés.

L'attaque a été revendiquée par le groupe Cyber Caliphate, déjà responsable de plusieurs attaques, dont celle contre le magazine Newsweek en février. Le gouvernement et la classe politique n'ont pas tardé à réagir, notamment Manuel Valls qui a apporté son soutien à la rédaction de TV5 Monde.


De son côté, Fleur Pellerin a expliquait qu'allait rencontrer dès vendredi les grands médias de l'audiovisuel pour s'assurer "des points de vulnérabilité ou de risque qui peuvent exister et de la manière de les traiter au mieux."

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !