Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International

Dommages collatéraux

Syrie : le journaliste Gilles Jacquier serait mort à cause d'une bavure des rebelles

Le journaliste se trouvait dans un quartier alaouite pro-régime, qui aurait été visé par les tirs des opposants à Bachar al-Assad.

 Selon un article du Figaro ("Jacquier : l'enquête française pointe les rebelles syriens") publié mardi soir, la mort du journaliste de France 2 Gilles Jacquier le 11 janvier dernier serait imputable aux rebelles syriens.

Le journaliste aurait été atteint par "un tir d'obus lancé par les rebelles de Homs, qui visaient un quartier alaouite pro-régime", où se trouvait le grand reporter. Sur son site, le quotidien cite une "source proche du dossier au ministère de la Défense à Paris".

"Les analyses balistiques et les renseignements recueillis sur place par nos sources juste après le drame indiquent que Jacquier a été tué d'un tir d'obus de mortier de 81 mm venu d'un quartier sunnite rebelle", a déclaré cette source, selon Le Figaro. "Des analyses montrent assez précisément la source du tir". "Tous les services spécialisés, ainsi que les diplomates de l'ambassade de France à Damas sont d'accord (avec) cette conclusion", a ajouté cette source, selon le quotidien.

Interrogés par l'AFP, les ministères des Affaires étrangères et de la Défense ont refusé de commenter. De source judiciaire, on a répondu à l'AFP: "L'information judiciaire suit son cours".

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !