Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
©Omar haj kadour / AFP

Craintes pour Idlib

Syrie : la France redoute un risque de "crimes de guerre"

Jean-Yves Le Drian a annoncé que la France serait particulièrement attentive à l’attitude du régime de Damas sur la question sensible d'Idlib.

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a indiqué, ce jeudi à Pékin, que la France craignait que le régime de Bachar el-Assad reprenne la province d'Idlib et commette des "crimes de guerre". Cette ville est le dernier bastion contrôlé par les rebelles. 

Jean-Yves Le Drian s'est exprimé aux côtés de son homologue Wang Yi : 

"La France met en garde, je l'ai dit, je veux le redire, contre les risques de crimes de guerre. Cela veut dire qu'elle estimera nécessaire de le constater".
 
Le ministre des Affaires étrangères français met particulièrement en garde contre l'utilisation d'armes chimiques.
 
"Tout franchissement de cette ligne rouge aurait les mêmes conséquences que ce qu'on a connu au mois d'avril".
 
Des frappes frappes américaines, britanniques et françaises avaient déjà été menées par le passé à  la suite d'une attaque chimique présumée dans la ville de Douma, près de Damas, qui avait provoqué la mort de 40 personnes.
 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !