Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Dirigeants africains et européens à La Valette le 11 novembre 2015.
Dirigeants africains et européens à La Valette le 11 novembre 2015.
©REUTERS/Yves Herman

Il y a urgence

Sommet de Malte : les Européens et les Africains réunis pour discuter d'un plan d'action sur la question des migrants

A la Valette, François Hollande a déclaré que l'Europe devait "tendre la main à l'Afrique" mais également demander "des réponses en termes sécuritaires".

Un sommet pour tenter de sortir de l'impasse. Les Européens veulent inciter l'Afrique à limiter le flux de migrants vers l'UE lors d'un sommet commun qui s'est ouvert mercredi soir à Malte et qui se poursuivra jeudi, autour de 60 dirigeants des deux continents. A La Valette (capitale de Malte), les Etats membres et une trentaine de pays africains souhaitent s'attaquer ensemble aux "causes profondes" qui poussent beaucoup d'Africains à partir, malgré l'hiver qui approche en Europe. Au moins 18 personnes sont mortes noyées mercredi en tentant de rejoindre la Grèce.

A son arrivée à Malte, François Hollande a estimé que la question de ce sommet, c'est d'abord "ce que l'Europe doit faire pour l'Afrique. Nous avons un intérêt commun c'est d'éviter que les phénomènes migratoires finissent par créer des tensions telles que cela aboutisse à nous mettre en opposition, l'Europe et l'Afrique". Le chef de l'Etat a estimé que l'Europe devait "tendre la main à l'Afrique" mais également demander des réponses en termes sécuritaires parce que nous ne pouvons pas accepter qu'en Libye, au Niger il y ait des trafiquants qui utilisent la détresse pour favoriser des migrations qui se terminent par des impasses voire même par des drames".

Pour éviter de nouveaux drames, les partenaires vont discuter autour du financement de nouveaux projets de développement. En parallèle, les responsables européens souhaitent aussi aider des pays accueillant eux-mêmes de nombreux migrants. C'est le cas du Soudan, le Cameroun ou l'Ethiopie. Les «retours et réadmissions» en Afrique des migrants irréguliers, que l'UE veut accélérer, seront discutés.

Les participants espèrent s'entendre sur un "plan d'action", avec des projets concrets d'ici à la fin 2016. Le Fonds pour l'Afrique, d'un montant de 1,8 milliard d'euros doit être lancé à la Valette. La Commission européenne espère le porter à 3,6 milliards d'euros, avec la contribution des 28 Etats membres. Le sommet devrai également déboucher sur des plans de réinsertion ciblés

Lors d'une réunion informelle, les dirigeants européens feront également le point sur les négociations en cours avec la Turquie.

Selon la Commission européenne, trois millions de migrants devraient arriver d'ici 2017 en Europe.

Lu sur France Inter

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !