Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Le rôle de Benzema dans cette affaire de chantage reste flou
©

Esprit d'équipe

Sextape : Karim Benzema "proclame son innocence" et se dit "de tout cœur avec son ami Mathieu Valbuena"

L'international français a été mis en examen ce jeudi. Il encourt jusqu’à 7 ans d’emprisonnement et 100 000 euros d’amende.

Nouveau rebondissement dans l’affaire du « chantage à la sextape » contre Mathieu Valbuena. Karim Benzema a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire ce jeudi. Une situation inattendue puisque, la veille, Me Cormier, l’avocat de l’international français, se voulait rassurant. "Karim Benzema n'a absolument rien à se reprocher. Il est heureux, même satisfait, de pouvoir finalement mettre fin à cette pénible polémique", avait-il alors déclaré.

Mercredi, Karim Benzema avait dû s’expliquer auprès de la police de Versailles d’une discussion qu’il avait eue avec Mathieu Valbuena. Des sources proches du dossier affirment que Benzema avait conseillé à son coéquipier de payer la somme exigée par les maîtres chanteurs – 150 000 euros –  pour éviter la diffusion d’une vidéo compromettante. A la justice de déterminer s’il s’agissait d’un conseil amical, comme le prétend l’avocat de l’attaquant, ou d’une pression exercée à l’encontre de son coéquipier. Un ami d’enfance de Benzema serait lié à cette opération de chantage. L’homme a été entendu par la police de Lyon. Quoi qu’il en soit, Benzema risque gros dans cette affaire. Il encourt jusqu’à 7 ans d’emprisonnement et 100 000 euros d’amende.

Après l'annonce de la mise en examen de Karim Benzema, Me Cornier a tenu à rappeler que le joueur du Real Madrid "proclame son innocence" et "n'a rien reconnu du tout" des faits qui lui sont reprochés. "Il est vraiment de tout cœur avec son ami Mathieu Valbuena", a-t-il ajouté devant les journalistes ce jeudi.

 

 

Lu sur le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !