Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie

Tensions

Salaire de Carlos Ghosn : le patronat en colère contre le PDG de Renault

Dans une lettre envoyée à l ‘intéressé, obtenue par les Echos, l’Afep-Medef appelle le patron du groupe ‘’à la mesure.’’

François Hollande avait prévenu que si le Medef n’agissait pas sur les salaires des grands chefs d’entreprise, il allait sévir par la loi. De quoi secouer le patronat, qui s’est fendu d’une lettre acerbe, envoyée à Carlos Ghosn. Ce dernier avait obtenu une importante augmentation de rémunération, malgré l’opposition de l’assemblée des actionnaires : 7,2 millions d’euros annuels, auxquels il faut ajouter 8 millions d’euros chez Nissan.

Un montant pointé du doigt par l’Afep-Medef pour qui la rémunération doit ‘’tenir compte des autres parties prenantes de l'entreprise, et de l'opinion en général.’’ Pour le patronat, Carlos Ghosn ne peut pas continuer à cumuler deux salaires, laissant penser que la direction de Renault ne serait qu’n mi-temps. Le Medef réclame désormais ‘’des mesures significatives d’ici quelques semaines au plus tard.’’ Pas sûr que Renault se laisse impresionner.

Lu sur Les Echos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !