Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Crédits Photo: Flickr/European People's Party
Silvio Berlusconi a été acquitté en appel dans le scandale du Rubygate

Justice

Rubygate : Silvio Berlusconi acquitté en appel

L'ancien chef du gouvernement italien avait été condamné en première instance à 7 ans de prison pour prostitution et abus de pouvoir.

Silvio Berlusconi avait de nouveau rendez-vous avec la justice italienne ce vendredi. En effet, l'ancien chef du gouvernement italien était jugé en appel dans le cadre du scandale du Rubygate. Condamné en première instance à sept ans de prison pour prostitution et abus de pouvoir, Silvio Berlusconi a cette fois-ci été acquitté par la Cour d'appel de Milan. En effet, les trois juges ont rendu  un avis contraire au réquisitoire du parquet qui réclamait la confirmation de cette peine de sept ans de prison.

L'ancien président du Conseil avait été condamné en juin 2013 à sept ans de prison et à une peine d'inégibilité à vie pour avoir eu des relations sexuelles tarifées avec Karima el Mahroug, dite "Ruby", mineure au moment des faits. Il avait aussi été jugé coupable d'abus de pouvoir pour avoir obtenu la libération de la jeune femme quand elle fut détenue dans un commissariat de police pour des accusations de vol.

A noter que Silvio Berlusconi était absent lors de ce jugement. Il devait en effet passer la matinée à Cesano Boscone, près de Milan, dans un centre pour personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer pour y purger sous forme de travail d'intérêt général (TIG) une peine d'un an de prison pour fraude fiscale (procès Mediaset). L'ancien chef du gouvernement n'en a pas fini avec la justice. Il est également en cours de jugement pour corruption de sénateur, ainsi qu'au cœur d'une enquête pour corruption de témoins dans le procès Ruby.

 
Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !