Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Robert de Niro et Joe Biden ont été également visés par les lettres piégées
©ELVIS BARUKCIC / AFP

Nouveaux envois

Robert de Niro et Joe Biden ont été également visés par les lettres piégées

L'acteur américain et l'ancien vice-président démocrate ont été ciblés ce jeudi par de nouveaux envois de lettres piégées. Dix colis explosifs ont été interceptés depuis lundi aux Etats-Unis.

La campagne des élections de mi-mandat aux Etats-Unis est marquée par un climat violent et par la terreur. 

Depuis lundi dernier, des personnalités politiques liées au camp des Démocrates ont été ciblées par des envois de lettres contenant des engins explosifs. 

Dix colis ont été adressés cette semaine. 

Ce jeudi, Robert de Niro a été ciblé par un nouveau colis suspect. Selon un porte-parole de la police new-yorkaise, un employé de TribeCa Productions, la société de production de l'acteur américain, a signalé à la police le courrier suspect. 

La police a envoyé sur place la brigade de déminage. Le colis a été extrait et transporté dans un centre d'analyses dans le Bronx. 

Robert de Niro avait déjà ouvertement affiché son hostilité par le passé envers Donald Trump, ses idées et sa politique. 

Les médias américains ont également dévoilé ce jeudi qu'un autre colis suspect a été envoyé à l'ancien vice-président  démocrate Joe Biden. Le courrier était adressé à sa résidence dans le Delaware. Joe Biden est cité comme le possible candidat démocrate pour l'élection présidentielle de 2020. 

Cette vague de courriers contenant des bombes artisanales a généré un vent de panique aux Etats-Unis. Hillary Clinton et Barack Obama ont notamment été visés par ces colis suspects. La campagne des élections de mi-mandat est très fortement impactée par ce climat de terreur et de suspicion. La piste du terrorisme intérieur est pour l'instant privilégiée. 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !