Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Crédits Photo: Reuters
NKM a dit regretter ses propos

Mea culpa

Retards des enfants à l'école à Mulhouse à cause des prières : NKM regrette

La vice-présidente déléguée de l'UMP a exprimé ce mercredi ses "plus vifs regrets" après ses "propos inexacts".

 "J'ai affirmé publiquement il y a deux jours qu'à Mulhouse certains parents préféraient amener leurs enfants à la prière plutôt que de respecter les horaires de l'école publique auxquels ils sont comme tout autre astreints. Ces propos sont inexacts et proviennent d'une mauvaise interprétation d'une conversation avec le maire de la ville sur la situation délicate dans laquelle se trouvent certaines de ses écoles". Voici le mea culpa de Nathalie Kosciusko-Morizet publié ce mercredi.

La vice-présidente déléguée de l'UMP Nathalie Kosciusko-Morizet a donc exprimé ses "plus vifs regrets" après ses "propos inexacts" en référence à ce qu'elle a affirmé lundi sur RMC et BFM TV. "En réalité, les signalements pour les retards répétés en question sont le fait de parents qui, après convocation, ont expliqué que se rendant eux-mêmes à la prière, ils n'entendaient pas accompagner leurs enfants à l'heure à l'école. Je précise donc que contrairement à ce que j'ai déclaré sur la foi de mauvaises informations, seuls les parents sont concernés et aucunement les enfants" a-t-elle précisé.

"J'entends dans les mois qui viennent intensifier mon combat, avec tous les républicains pour aider l'école de la nation à faire face aux défis qui sont devant elle, y compris ceux que lui posent l'extrémisme religieux et l'islamisme radical" a conclu la numéro 2 de l'UMP.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !