Rentrée universitaire 34.000 étudiants de plus, le nombre de recrutements d’enseignants-chercheurs titulaires a diminué de près de la moitié en 10 an | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Education
Université
Université
©Wikimedia/Tungsten

Trop plein

Rentrée universitaire 34.000 étudiants de plus, le nombre de recrutements d’enseignants-chercheurs titulaires a diminué de près de la moitié en 10 an

Le taux de succès de près de 94 % au bac en 2021 fait sentir ses effets

En dix ans, l’université a absorbé 500 000 étudiants de plus, dont 90 000 en trois ans, correspondant au pic de natalité des années 2000. Avec un taux de succès de près de 94 % au bac en 2021, « ils sont précisément 34 000 étudiants supplémentaires en cette rentrée », calcule Anne Roger, secrétaire générale du syndicat Snesup-FSU. En face, le nombre de recrutements d’enseignants-chercheurs titulaires a diminué de près de la moitié en dix ans, avec 1 935 ouvertures de postes en 2021, contre 3 613 en 2011 souligne Le Monde.

« Que manque-t-il aux universités pour être comparables aux classes préparatoires ? Neuf milliards d’euros par an », calcule la secrétaire nationale du SGEN-CFDT, en se fondant sur la différence de financement accordée par l’Etat en fonction du lieu d’études.

2,8 millions, c'est le nombre d’étudiants en France pour cette rentrée, dont 1,7 million dans les universités. La cohorte entrée en 2021 compte 34 000 étudiants de plus qu’en 2020 et celle de 2020 en comptait 59 600 de plus qu’en 2019.

 En face, le nombre de recrutements d’enseignants-chercheurs titulaires a diminué de près de la moitié en dix ans, avec 1 935 ouvertures de postes en 2021, contre 3 613 en 2011. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !