Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
"Nous avons peu de temps avant que la possibilité de rester sous les 2°C ne disparaisse", estime le Giec.
©Reuters

Il y a urgence

Réchauffement climatique : il nous reste peu de temps pour agir, préviennent les experts

Réduire fortement les émissions mondiales de gaz à effet de serre n'affectera pas significativement la croissance, selon le Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (Giec).

Réunis à Copenhague, les membres du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (Giec) ont lancé un véritable cri d'alarme ce dimanche : face à l'ampleur du réchauffement climatique, il faut agir vite pour réduire les émissions de CO2.

La communauté internationale s'est fixée comme objectif de maintenir la hausse générale des températures sous les 2°C. Or, "nous avons peu de temps avant" que cette possibilité ne disparaisse, a déclaré dans un communiqué le président du Giec.

Pour garder le cap des 2°C, les émissions mondiales de gaz à effet de serre (CO2, méthane, protoxyde d'azote) doivent être réduites de 40 à 70% entre 2010 et 2050, et disparaître totalement d'ici 2100, estiment les scientifiques.

Pour cela, il faudrait investir des centaines de milliards de dollars d'ici à 2030. Et selon les experts, de tels efforts ne nuiraient pas à l'économie et feraient baisser de 0,06 point seulement le taux annuel de la croissance mondiale.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !