Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
©Reuters

Riposte

Pyongyang menace d'abattre les bombardiers américains

Selon le chef de la diplomatie nord-coréenne, Ri Yong Ho, "le monde entier devra se souvenir clairement que ce sont les États-Unis qui ont été les premiers à déclarer la guerre à notre pays".

Selon le chef de la diplomatie nord-coréenne, Ri Yong Ho, "le monde entier devra se souvenir clairement que ce sont les États-Unis qui ont été les premiers à déclarer la guerre à notre pays". En effet, lors de son discours à l'ONU, le président américain Donald Trump avait promis de "détruire totalement" la Corée du Nord si cette dernière attaquait les Etats-Unis ou leurs alliés. Après une joute verbale entre Donald Trump et Kim Jung Un, ce lundi 25 septembre, la Corée du Nord a menacé d'abattre les bombardiers américains.

"Puisque les États-Unis ont déclaré la guerre à notre pays, nous avons le droit de prendre des mesures de riposte, y compris le droit d'abattre les bombardiers stratégiques américains même s'ils ne sont pas dans l'espace aérien de notre pays", a affirmé le chef de la diplomatie nord-coréenne à des journalistes à New York, où il participe à l'Assemblée générale annuelle des Nations unies. Samedi, des bombardiers américains avaient volé près des côtes nord-coréennes pour envoyer un "message clair" à Pyongyang, selon le Pentagone.  

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !