Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le siège de l'OIAC, à la Haye (Pays-Bas).

International

Prix Nobel de la paix : il est décerné à l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC)

Cet organe des Nations Unies a reçu le prix pour son action concernant le démantèlement de l'arsenal chimique syrien.

Le prix Nobel de la paix a été décerné vendredi 11 octobre à l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC). Cet organe des Nations Unies a été chargé du démantèlement de l'arsenal chimique syrien après que le Conseil de sécurité soit parvenu à un accord sur la crise syrienne fin septembre. Il  veille à ce que la Convention internationale sur les armes chimiques soit bien appliquée par les membres l'ayant ratifiée.

Les favoris pour ce prix aux côtés de l'OIAC étaient la jeune Pakistanaise Malala Yousafzaï (lauréate du prix Sakharov jeudi), le soldat américain Bradley Manning, condamné à 35 ans de prison pour avoir transmis des documents confidentiels à Wikileaks, ainsi qu'Ales Beliatski, président de l’un des principaux mouvements de défense des droits de l’homme en Biélorussie, entre autres. Vladimir Poutine avait aussi été proposé pour ce prix.

Visiblement, toutefois, l'OIAC (OPCW en anglais) était difficile à contacter pour lui annoncer son prix, même par le Comité Nobel...

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !