Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Première vidéo de Vincent Lambert : sa femme Rachel se dit "triste et blessée"
©

La polémique enfle

Première vidéo de Vincent Lambert : sa femme Rachel se dit "triste et blessée"

L'épouse du patient du CHU de Reims a réagi sur RTL en évoquant notamment le fait que le visage de son époux "n'ait pas été flouté".

Rachel Lambert s'est exprimée ce mercredi sur RTL après qu'une vidéo de son mari ait été diffusée par le site du magazine Famille chrétienne. Elle s'est dite "triste et blessée", notamment que le visage de son époux "n'ait pas été flouté". Cette vidéo montre Vincent Lambert dans sa chambre d'hôpital et a été dévoilée par ceux qui soutiennent son maitien en vie pour démontrer qu'il réagit à des stimulations de son entourage.

A LIRE AUSSI : Première vidéo de Vincent Lambert apprenant la décision du CEDH : le CSA saisi 

"Je ne suis pas blessée pour moi mais pour Vincent", dit-elle, avant d'ajouter : "Je ne peux que regretter que notre histoire soit rabaissée au story telling. Rachel Lambert ne veut "pas voit derrière cette vidéo un appel au référendum sur la vie ou la mort de [son] époux". Elle oppose à tous ceux qui clament que cette vidéo prouve que le malade est réactif : "C'est déjà très difficile quand on est auprès de lui depuis des années, ce n'est pas en deux minutes qu'on peut déceler vraiment et bien appréhender son état de santé". Rachel Lambert conclut, laconique : "Si l'on n'est pas d'accord avec la décision de la Cour européenne, on n'est pas obligé de montrer son regard. La symbolique des yeux est vraiment importante. Je n'aurais pas montré son regard".

A LIRE AUSSI : Vincent Lambert : ces 5 juges qui ont décidé de s’opposer sur le fond à la décision de la CEDH à laquelle ils appartiennent

Cette vidéo a fait vivement réagir tout au long de la journé e de ce mercredi. Dans l'après-midi, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a été saisi après sa diffusion. "Le conseil a été saisi et regarde ce sujet délicat avec la plus grande attention et dans des délais rapides" a expliqué le CSA. L'instance "a décidé d'instruire avec une particulière vigilance les séquences de ce jour diffusées à la télévision concernant Monsieur Vincent Lambert", notamment au regard du "respect de la dignité humaine", a indiqué le Conseil dans un bref communiqué, sans préciser par qui il avait été saisi. 

Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !