Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Première vidéo de Vincent Lambert : les réactions
©

Emotion et colère

Première vidéo de Vincent Lambert : les réactions

Le site du magazine Famille chrétienne a diffusé des images montrant le malade sur son lit d'hôpital. Ce mercredi, le débat est relancé.

Suite à la mise en ligne de la vidéo montrant Vincent Lambert sur son lit d'hôpital, les réactions ont été nombreuses, autant sur la Toile que sur les réseaux sociaux. Pour rappel, que la Cour européenne a récemment validé l'arrêt des soins de Vincent Lambert. Le débat est donc relancé ce mercredi autour du réel état de santé de Vincent Lambert et plus largement autour de la question de fin de vie.

A LIRE AUSSI : Vincent Lambert : ces 5 juges qui ont décidé de s’opposer sur le fond à la décision de la CEDH à laquelle ils appartiennent

A LIRE AUSSI : La première vidéo de Vincent Lambert apprenant la décision de la CEDH

"Je trouve le procédé abject", renchérit François Lambert auprès du HuffPost. Le neveu de Vincent estime que "ses parents ne respectent pas ce que Vincent était et il ne respecte pas non plus ce qu'il est devenu, un corps dont l'âme est introuvable". Et de poursuivre : "Le fait de le filmer de près pour faire un montage de ces réactions et le présenter comme une personne consciente, seulement handicapée, qu'on veut tuer, c'est du délire", poursuit François Lambert. "Personne ne nie que le corps de Vincent a des réactions", dit encore son neveu. François Lambert demande au CHU de Reims d'accélérer les choses et de débuter l'arrêt des soins.

Pour l'avocat des parents de Vincent Lambert, Jérôme Triomphe, contacté par francetv info, cette vidéo a pour objectif de "faire réagir l'opinion publique et montrer que l'on veut mettre à mort quelqu'un qui n'est pas un légume, contrairement à ce que l'on veut faire croire". Et d'ajouter : "Vincent Lambert est dans un état de conscience minimal, mais un état de conscience quand même. Ce qu'a autorisé la CEDH, c'est d'arrêter de le nourrir et de l'hydrater pour le laisser mourir. C'est quelque chose d'affreux". Une démarche pour "montrer que l'on veut mettre à mort quelqu'un qui n'est pas un légume", selon l'avocat.

Interrogé par Europe 1, le neurologue Eric Kariger, qui a suivi Vincent Lambert pendant des années et qui est favorable à l'arrêt des soins, juge que, si perturbantes que puissent être ces images, elles ne changent rien à "l'état végétatif grave et irréversible" de Vincent Lambert."Ces malades sont effectivement perturbants pour les communs des mortels que nous sommes", explique-t-il. "On a le sentiment qu'ils réagissent à leur environnement, puisque toutes les informations sensorielles arrivent à leur cerveau."  Et de rappeler "que les meilleurs experts ont donné un regard sur cette situation. Et, malheureusement, le diagnostic et le pronostic qui ont été confirmés, c'est l'état végétatif grave et irréversible", ajoute le Dr Kariger. "Cela s'appelle de la manipulation."

Bernard Devalois, chef de l'unité de soins palliatifs de Pontoise, confie la même chose à BFMTV. "Un patient en état végétatif chronique a ce type de réactions, qui ne sont pas coordonnées avec les stimuli extérieurs." Et le médecin de dénoncer lui aussi le "montage" de la vidéo. Vincent Lambert ne "réagit absolument pas" à ce que lui dit sa mère, estime-t-il. "On lui lirait le bottin, on aurait exactement les mêmes images."

Sur Twitter, les personnalités ont elles aussi vivement réagi :

 

Lu sur France TV info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !