Pour le pape François, les couples responsables ne doivent pas procréer "comme des lapins" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le pape François lors de la messe de Noël
Le pape François lors de la messe de Noël
©Reuters

Parole de dieu

Pour le pape François, les couples responsables ne doivent pas procréer "comme des lapins"

Le souverain pontife a expliqué que les méthodes naturelles étaient une bonne façon de contrôler les naissances.

Une métaphore animalière pour faire passer le message. Souvent habitué des phrases fortes, le pape François n'a pas failli à sa réputation alors qu'il tenait une conférence de presse improvisé dans l'avion à son retour des Philippines. Parlant de "paternité responsable", le souverain pontife a assuré qu'un contrôle des naissances, par des moyens naturels, n'était en rien contradictoire avec les valeurs de l'Eglise catholique.

"Certains croient, excusez-moi du terme, que, pour être bons catholiques, ils doivent être comme des lapins", a détaillé le pape François, faisant rire jusqu'à ses collaborateurs. Le Saint-Père réagissait à sa rencontre aux Philippines avec une femme enceinte de son huitième enfant après sept accouchements par césarienne. "'Vous voulez laisser orphelin sept enfants!'", raconte avoir dit le Pape. "Même si pour les pauvres, l'enfant est un trésor, l'exemple de cette femme, c'est de l'irresponsabilité", a poursuivi le souverain pontifie. Ajoutant que "Dieu te donne les moyens pour être responsable."

Un message qui ne doit pas pour autant faire la promotion de la contraception. "L'ouverture à la vie est une condition du sacrement de mariage", a rappelé François. Défenseur des méthodes naturelles du contrôle des naissances, le Pape n'indique pas pour autant comment mettre en place ces moyens.

Lu sur TF1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !