Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Roselyne Bachelot
©LUDOVIC MARIN / AFP

Eté

Pas d'été sans festival : Roselyne Bachelot tente de rassurer les organisateurs de festivals qui s'impatientent

Mais la ministre de la Culture souligne qu'il y a deux sortes de festivals : ceux où l'on est assis, et ceux où l'on est debout

"L'hypothèse d'un été sans festival est exclue", a déclaré ce mercredi matin la ministre de la Culture, sur France 2. "Mais il y a festival et festival..." car "Un festival comme Aix-en-Provence, c'est une salle de spectacle", a-t-elle souligné en évoquant ce festival de musique classique où le nombre places assises est facilement contrôlé.

Par contre les festivals de rock ou de variétés attirent eux des foules de plusieurs milliers de personnes qui sont débout et peuvent se déplacer. avant de pointer : "Ce qui pose des difficultés, ce sont les festivals debout." 

"Je travaille avec ces organisateurs de festivals, que ce soit le Hellfest, les Vieilles charrues, les Eurockéennes pour voir comment on pourra assurer la sécurité des spectateurs et des gens sur la scène et autour de la scène. C'est un travail très conséquent, avec des tests à l'entrée: comment les mettre en oeuvre, comment les financer..." ajouté la ministre.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !