Paris : Deux femmes dirigent une prière mixte dans une mosquée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Religion
Paris : Deux femmes dirigent une prière mixte dans une mosquée
©LIONEL BONAVENTURE / AFP

Première en France

Paris : Deux femmes dirigent une prière mixte dans une mosquée

Une situation inédite en France.

C'est une première en France. Eva Janadin et Anne-Sophie Monsinay, deux imames converties, ont dirigé une prière mixte. Ouverte à tous, cette prière inédite en France se veut porteuse d'un islam progressiste. Ici, hommes et femmes prient ensemble et il n'y a pas d'imam attitré : tous les fidèles volontaires pourront diriger la prière et prononcer les sermons à tour de rôle. Le voile n'est pas obligatoire et les imames du jour n'en portaient pas.

Etaient présents une soixantaine de fidèles mais aussi un rabbin et Seyran Ates, l'imame de la mosquée de Berlin, ouverte en 2017.

Ce projet est porté par le mouvement "Voix d’un islam éclairé" créé il y a un an par les deux femmes et qui compte désormais 200 membres. Objectif : concevoir les bases d'un islam plus détaché des contraintes culturelles. Cette mosquée s’adresse aux musulmans et musulmanes "orphelins et orphelines de mosquée" en demande d’un islam "spirituel et progressiste", qui n’a "pas pour vocation de structurer les relations sociales ni l’espace politique".

Les organisateurs veulent proposer un islam plus inclusif dans lequel : "Aucune discrimination en raison de l’orientation sexuelle, du genre, de l’origine ou de la religion d’un individu n’est tolérée" De son côté, le Conseil du Culte Français Musulman (CFCM) a assuré étudier les textes pour voir "s'il y a des bases solides au souhait exprimé par des femmes de pouvoir diriger la prière".

Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !