Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Pakistan-OTAN : l'incident de trop ?
©

Bavure

Pakistan-OTAN : l'incident de trop ?

Des hélicoptères de l'OTAN auraient tué 28 soldats pakistanais dans un bombardement. En représaille, le Pakistan a bloqué une route vitale pour l'acheminement des troupes vers l'Afghanistan.

Serait-ce l'incident de trop ? Alors que les relations entre les Etats-Unis et le Pakistan étaient déjà au plus bas depuis l'opération ayant conduit à la mort d'Oussama Ben Laden à Abbottabad, le Pakistan dénonce samedi un bombardement d'hélicoptères de l'OTAN qui auraient tué 28 de ses soldats.

L'attaque s'est produite au niveau d'un checkpoint au nord-ouest du pays, près de la frontière afghane, où les forces pakistanaises combattent les talibans.


En vert : le lieu de l'attaque (Mohmand). En bleu : Jamrud, où la route vers l'Afghanistan a été coupée.

Sévèrement condamné par plusieurs ministres pakistanais, l'attaque a été reconnue par John Allen, le commandant des Forces internationales de la coalition (ISAF), qui a présenté ses condoléances aux familles des soldats pakistanais qui "auraient pu être tués ou blessés" au cours de cet "incident".

A peine quelques heures après l'attaque, des camions de ravitaillement de l'ISAF à destination de l'Afghanistan ont été stoppés au niveau de Jamrud, près de Peshawar. Le Pakistan est un carrefour majeur pour les troupes de la coalition : 49% de ses ravitaillements passent par ce pays.

Lu sur BBC.co.uk

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !