OGM : le maïs transgénique MON810 à nouveau interdit en France | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
OGM : le maïs transgénique MON810 à nouveau interdit en France
©

Principe de précaution

OGM : le maïs transgénique MON810 à nouveau interdit en France

Un arrêté publié ce matin au Journal officiel interdit la commercialisation, l'utilisation et la culture du maïs MON 810, produit par le groupe Monsanto.

L'arrêté publié au Journal officiel ce samedi stipule que "la commercialisation, l'utilisation et la culture des variétés de semences de maïs issues de la lignée de maïs génétiquement modifié MON 810 (...) sont interdites sur le territoire national jusqu'à l'adoption (...) d'une décision définitive" et des mesures communautaires.

Cet arrêté fait suite à une décision du Conseil d'Etat, qui l'été dernier avait annulé un arrêté d'interdiction datant de 2011 du MON 810 pour non conformité au droit européen.

Une proposition de loi interdisant la culture du maïs transgénique en France doit être débattue le 10 avril à l'Assemblée, mais le ministère de l'Agriculture a considéré qu'il y avait urgence. La période de semis va en effet bientôt débuter - elle a lieu généralement en mars - et certains agriculteurs avaient fait part de leur volonté de semer du maïs transgénique, suite à la décision du Conseil d'Etat.

L'arrêté estime que "le principe de précaution justifie l'adoption de mesures restrictives". "Au vu de données scientifiques fiables et de résultats très récents de la recherche internationale, la mise en culture de variétés de semences de maïs MON 810 sans mesures de gestion adéquates présenterait des risques graves pour l'environnement ainsi qu'un danger de propagation d'organismes nuisibles devenus résistants", est-il indiqué.

En février, un porte-parole de Monsanto en France avait tenu à rappeler à l'AFP, comme c'est le cas depuis deux ans, que "la société Monsanto n'a pas l'intention de fournir des semences de maïs MON810 aux agriculteurs français, ni aujourd'hui ni dans les années à venir". "Mais Monsanto continuera à fournir ce type de semences dans les pays où le contexte politique est favorable et quand les autorisations de mise sur le marché sont délivrées sur une base scientifique", avait-il ajouté.

Quatre OGM ont obtenu une autorisation de culture en Europe, mais un seul est encore cultivé : le MON810. Les autres, deux maïs (BT176 et T25) et la pomme de terre Amflora, ont été abandonnés.

Lu sur l'Expansion

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !