Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Drone
©FlickR / minhocos

Vroom

Nouvelle réglementation pour les drones à partir de janvier 2021 aussi bien pour ceux qui sont déjà équipés que pour les nouveaux acheteurs

Le poids de ce que l'on considère comme un petit drone passe de 800 grammes à 250 grammes. Au dessus de cette limite et jusqu'à 900 grammes les contraintes deviennent nettement plus sévères

Pour  utiliser un petit drone (pesant moins de 250 grammes), il faut avoir plus de 14 ans. Si le drone a une caméra, il faut l'enregistrer sur le site officiel Alpha Tango. Et il faut coller le numéro d'immatriculation sur le drone.

Le site Alpha Tango est géré par la Direction de la Sécurité de l'Aviation Civile (DSAC).

Pour les drones pesant entre 250 et 900 grammes, il faut non seulement, aussi, le déclarer en ligne sur Alpha Tango, mais en plus il faut accéder à la formation en ligne Fox AlphaTango et télécharger son attestation de suivi de formation. 

En outre il faut installer sur son drone un système électronique qui vous empêchera automatiquement de survoler des zones interdites comme les aéroports, et installer un système d'identification automatique qui permet aux policiers de l'identifier à distance. Cela concerne les drones déja en circulation. Et ce n'est pas donné on parle d'une somme de 150 à 200 euros selon les modèles.

La BBC salue le fait que la nouvelle réglemntation soit identique dans tous les pays européens. Cette réglementation précise aussi que les drones pesant moins de 250 g peuvent survoler des personnes ceux pesant plus de 250 g mais moins de 2 kg doivent voler à au moins 50 m des personnes et que les drones pesant plus de 2 kg doivent être éloignés des personnes.

Et n'oubliez pas qu'en France, en cas de violation des règles de sécurité et des interdictions de survol, vous risquez de 1 à 6 mois d'emprisonnement et de 15 000 € à 75 000  € d'amende et vous faire confisquer votre drone.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !