Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société

Jour J

Notre-Dame-des-Landes : début de l’opération d'évacuation, des affrontements éclatent entre zadistes et forces de l'ordre

2 500 gendarmes et policiers, dont 25 escadrons de gendarmerie mobile, ont été mobilisés pour cette opération qui a débuté ce lundi matin très tôt.

"A partir de 6 heures, la gendarmerie nationale débute une opération d'expulsion des occupants illégaux des terrains de la zone de Notre-Dame-des-Landes". Dans un communiqué diffusé ce lundi matin, le ministère de l'Intérieur a annoncé le début de l’opération d’évacuation de la fameuse ZAD. Quelque 2 500 gendarmes et policiers, dont 25 escadrons de gendarmerie mobile, ont été mobilisés. Un de ces gendarmes a été blessé, et souffrirait d'un décollement de la rétine après avoir été touché par un tir d'artifice, probablement une fusée artisanale.

Sur Europe 1, Gérard Colomb a indiqué : « On ne peut pas dire combien de temps va durer cette opération. Nous avons engagé beaucoup de forces pour que les affrontements soient les plus réduits possible. Nous avons engagé des moyens conséquents de manière à ce que les violences soient les moins graves possible". D’après un journaliste de Ouest France, les zadistes sont trouvé refuge derrière des barricades qu'ils ont enflammées, et lancent des projectiles à l'aide de raquettes de tennis.

 

Pour tenir tête aux autorités, les zadistes ont appelé leurs soutiens à se diriger vers la ZAD «dès 4h du matin» ce lundi. Par ailleurs, deux manifestations sont prévues dans l'après-midi à 18h dans les centres-villes de Nantes et de Rennes.

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !